L'Armée des romantiques

Publié dans Anciens artistes en résidence

 

arme_des_romantiques_afficheEtait en résidence à la Fondation de 2010 à 2017, l'Armée des romantiques, Magali Légersoprano,Alain Buetbaryton, Alexis Kossenko flûte,Emmanuel Balssavioloncelle, Rémy Cardinalepiano

 

C'est sous la bannière de l'Armée des Romantiques que se sont rassemblés des compagnons fidèles tels que la soprano Magali Léger, le baryton Alain Buet, le violoncelliste Emmanuel Balssa, le pianiste Rémy Cardinale, le violoniste Shunske Sato, le clarinettiste Lorenzo Coppola… Cette Armée bien singulière a pour ambition de réinterpréter les chefs d’œuvres de la musique de chambre du XIXème siècle sur instruments historiques, en repositionnant cette musique novatrice dans le contexte intellectuel et artistique de l’époque.

Le cadre et les programmes des concerts de l’Armée des Romantiques visent à restituer l’atmosphère d’effervescence, de découverte et les débats passionnés qui animèrent toute cette époque romantique. Dans cet esprit, le concert donne lieu à des commentaires et des explications par les interprètes sur le contexte historique, les partitions et les instruments, favorisant une écoute instruite entre les musiciens et le public. Les concerts sont prétextes alors à une rencontre conviviale.

L’Armée des Romantiques affirme son engagement pour l’interprétation sur instruments historiques qui s’avère être la seule réponse crédible pour rendre la modernité des œuvres jouées. Notre pratique régulière des instruments anciens nous amène à nous interroger sur l’héritage transmis par le XXème siècle. Leurs sonorités, leurs couleurs, leurs dynamiques, bousculent  nos propres habitudes et nos propres certitudes sur l’interprétation des œuvres. Ce nouveau prisme sonore qu’offre les instruments du XIXème siècle, réactive notre écoute, bouleverse nos attentes et redonne une nouvelle jeunesse à un répertoire quelquefois figé par le temps.

L'Armée des Romantiques est convaincue qu’il est grand temps de donner un autre sens à notre art. Les dérives actuelles que sont l'ultra médiatisation, le culte de la personnalité, la logique des modes sont autant d'artifices qui nous empêchent de repenser l'art d'une manière sereine. La subversion à laquelle nous appelons, passera par une autre façon d’aborder le concert et par là, rendre l’écoute plus active, plus passionnée, plus joviale, plus réfléchie… Gageons que notre envie rende notre art un peu plus désirable pour le plus grand nombre.

 

 

Discographie

 

 

Concerts à la Fondation Singer-Polignac

Concert d'atelier : L'Armée des romantiques | 4 février 2016

Concert d'atelier : L'Armée des romantiques invite Andres Straier | 27 septembre 2013

Causerie : Stendhal et ses amis | 5 mars 2013

Concert de saison : Le salon moderne | 11 mai 2011

Agenda