Leibniz et les philosophies antiques et médiévales

Publié dans Colloques Sciences & Sciences Humaines

Avant-propos

Colloque organisé par le Centre d’Etudes Cartésiennes de l’Université Paris-Sorbonne en collaboration avec le Centro di Studi su Descartes e il Seicento de l’Università del Salento de Lecce, et avec l’aide de l’IUF (Centre Léon Robin) et du Centre d’études leibniziennes et de l’UFR de philosophie de Paris-Sorbonne.

Contre une tendance cartésienne à disqualifier la tradition philosophique, Leibniz n’a cessé de mobiliser les auteurs du passé, de l’Antiquité à la Renaissance, en passant par la patristique et la philosophie médiévale, à la recherche « de l’or dans le fumier » (aurum ex stercore) que constituaient les corpus de ses prédécesseurs. Ce colloque entreprend de clarifier cette position avec rigueur et précision. Il se propose d’interroger non pas la conception leibnizienne de l’histoire de la philosophie en général mais le rapport précis et technique de Leibniz à certains auteurs, à certains concepts et à certaines thèses repérables dans l’histoire de la philosophie — des plus célèbres (le « beau passage de Socrate dans le Phédon », la réhabilitation des formes substantielles et du concept d’entéléchie, l’argument dominateur…) aux moins étudiés (la Protogée, Sextus Empiricus, Origène, la Confession d’Augsbourg…). Il ne s’agira pas tant d’aller de Leibniz à ses « sources », mais de parier sur la pertinence d’une démarche interprétative qui prenne au sérieux le texte-source afin de mieux restituer le dialogue qui a nourri et fécondé la pensée leibnizienne. Enfin, n’ignorant pas les apports du travail éditorial de l’œuvre de Leibniz en cours, ce colloque dressera l’état actuel des éditions et lancera quelques coups de sonde dans la dernière métaphysique de Leibniz.

Colloque organisé par Dan Arbib et Vincent Carraud

Comité de patronage
  • Jean-Robert Armogathe, correspondant de l’Académie des inscriptions et belles-lettres
  • Marta Fattori, doyenne émérite de la faculté des lettres de l’Università La Sapienza
  • Tullio Gregory, de l’Accademia Nazionale dei Lincei
  • Barthélémy Jobert, Président de l’Université de Paris-Sorbonne
  • Jean-Luc Marion, de l’Académie française
  • Vincenzo Zara, Magnifico Rettore de l’Università del Salento
Conseil scientifique
  • Igor Agostini, Università del Salento
  • Giulia Belgioioso, Università del Salento
  • Carlo Borghero, Università La Sapienza
  • Frédéric de Buzon, Université de Strasbourg
  • Stéphane Chauvier, Université de Paris-Sorbonne
  • Denis Kambouchner, Université de Paris Panthéon-Sorbonne
  • Gilles Olivo, Université de Caen
  • Arnaud Pelletier, Université libre de Bruxelles
  • Jean-Baptiste Rauzy, Université de Paris-Sorbonne
Partenaires   logo acadmie franaise   Universita del Salento
Pre-inscription

Programme

Lundi 16 janvier

Ouverture et présidence du colloque par Jean-Luc Marion, de l’Académie française

Session I – Lire et traduire les textes philosophiques

Session II - L’histoire des philosophies antiques

 


Mardi 17 janvier

 

Session II (suite) - L’histoire des philosophies antiques

Présidence : Thomas Leinkauf

Session III – Platon, Aristote, Euclide

Présidence : Juan Antonio Nicolás

 


Mercredi 18 janvier

 

Session IV - L’Antiquité tardive, le haut Moyen Âge et leur héritage

Présidence : Olivier Boulnois

Présidence : Michel Fichant

Session V – Le Moyen Âge

Conclusions par Michel Fichant et Vincent Carraud

photo1Daniel Garber, Jean-Luc Marion & Vincent Carraud © FSP FV

 

photo2

Jean-Louis Poirier, Alain Petit & Thomas Leinkauf © FSP FV


Présentations

Ouverture colloque par Jean-Luc Marion

[haut]


Etat actuel de l’édition des lettres et des œuvres philosophiques dans les "Sämtliche Schriften und Briefe" (Akademie Verlag) par Thomas Leinkauf

[haut]


Etat actuel des "Obras filosóficas y científicas" et de la collection Nova-Leibniz (Editorial Comares) par Juan Antonio Nicolás

[haut]


Le renouvellement des sectes antiques par Vincent Carraud

[haut]


La promenade dans le Rosenthal par Daniel Garber

[haut]


De l’usage de l’histoire de la philosophie par Stefano Di Bella

N.C

[haut]


L’or dans la boue par Michaël Devaux

N.C

[haut]


De l’idée à la monade : « Un auteur… qui mériterait d’être mis en système » par Jean-Louis Poirier

N.C

[haut]


La productivité du singulier par Alain Petit

N.C

[haut]


Catégories et modifications de choses par Arnaud Pelletier

[haut]


L’entéléchie par François Ottmann

[haut]


L’argument dominateur par Thomas Auffret

[haut]


La lecture logique d’Euclide par Frédéric de Buzon

N.C

[haut]


Le stoïcisme par Donald Rutherford

[haut]


Sextus Empiricus par Marwan Rashed

[haut]


L’"Apologia fidei catholicae ex recta ratione" et saint Augustin par François Médriane

N.C

[haut]


L’âme des substances : la philosophie carolingienne par Kristell Trego

[haut]


Le serf arbitre par Philippe Büttgen

N.C

[haut]


Traces bonaventuriennes dans la pensée de Dieu par Manuel Pulido

[haut]


Saint Thomas : perfection de l’univers, mal et Incarnation par Agustín Echavarría

[haut]


Duns Scot et saint Thomas : la question de l’individuation par Roger Ariew

[haut]


Conclusions par Michel Fichant et Vincent Carraud

[haut]


Dan ArbibDan Arbib

Professeur agrégé à l’ENS Ulm, DA est secrétaire scientifique du Bulletin Cartésien et membre de la commission scientifique de l’édition des œuvres de Levinas (Grasset/Imec). Principales publications : La lucidité de l'éthique. Etudes sur Levinas, Paris, Hermann, 2014 et Descartes, la métaphysique et l’infini, à paraître aux PUF en janvier 2017.

[haut]


Giulia BelgioiosoGiulia Belgioioso

Giulia Belgioioso est professeur d’histoire de la philosophie moderne à l’Université du Salento et directrice du Centro Interdipartimentale di Studi su Descartes e il Seicento. Dernières publications cartésiennes : René Descartes, Opere, 1637-1649 ; Opere postume, 1650-2009 ; Tutte le lettere, 1619-1650, textes originaux et traductions, introductions, notes, Milan, Bompiani, 3 vol., 2009 ; René Descartes, Isaac Beeckman, Marin Mersenne, Lettere, 1619-1648, textes originaux et traductions, introductions, notes, Milan, Bompiani, 2015 (avec J.-R. Armogathe).

[haut]


Jean Luc MarionJean-Luc Marion

Jean-Luc Marion, de l’Académie française, de l’Accademia Nazionale dei Lincei, est professeur à l’Université de Chicago et à l’Institut catholique de Paris, et professeur émérite à l’Université Paris-Sorbonne.

Principales publications cartésiennes :

  • Sur l’ontologie grise de Descartes, Paris, Vrin, 1975 (4e éd. 2002)
  • Sur la théologie blanche de Descartes, Paris, PUF, 1981 (3e éd. 2009)
  • Sur le prisme métaphysique de Descartes, Paris, PUF, 1986 (2e éd. 2004)
  • Questions cartésiennes. Méthode et métaphysique, Paris, PUF, 1991
  • Questions cartésiennes II. Sur l’ego et sur Dieu, Paris, PUF, 1996 (2e éd. 2002)
  • Sur la pensée passive de Descartes, Paris, PUF, 2013.

[haut]


Thomas LeinkaufThomas Leinkauf

Professeur à l’Université de Münster et directeur de la Leibniz-Forschungsstelle de Münster, ses recherches portent principalement sur la philosophie de la Renaissance et de l’âge baroque. Parmi ses ouvrages :

  • Mundus combinatus. Studien zur Struktur der barocken Universalwissenschaft am Beispiel Athanasius Kirchers SJ (1602-1680), Berlin, Akademie Verlag, 1993, 2e éd. 2009
  • Schelling als Interpret der philosophischen Tradition. Zur Rezeption und Transformation von Platon, Plotin, Aristoteles und Kant, Münster, LIT-Verlag, 1998
  • Nicolaus Cusanus. Eine Einführung in sein Denken, Münster, Aschendorff, 2006
  • Einheit, Natur, Geist. Beiträge zu metaphysischen Grundproblemen im Denken von Gottfried Wilhelm Leibniz, Berlin, 2012
  • Philosophie des Humanismus und der Renaissance (1350-1600), à paraître

[haut]


Juan Antonio NicolasJuan Antonio Nicolás

Professeur à l’Université de Grenade, directeur de l’édition des Obras filosóficas y científicas de Leibniz et de la collection Nova-Leibniz (Editorial Comares). Juan Antonio Nicolás est l’auteur de Razón, Verdad y Libertad en Leibniz, Granada, 1993 et l’éditeur de très nombreux ouvrages collectifs consacrés à Leibniz, mais aussi à Zubiri (dont il est l’éditeur) et aux théories de la vérité.

[haut]


Vincent CarraudVincent Carraud

Grand prix de philosophie de l’Académie française (2010), Vincent Carraud est professeur d’histoire de la philosophie moderne à l’université Paris-Sorbonne et directeur du Centre d’études cartésiennes. Dernières publications : L’invention du moi, Paris, PUF, 2010 ; Descartes, Etude du bon sens, La recherche de la vérité et autres écrits de jeunesse (1616-1631), édition, traduction, présentation et notes, Paris, PUF, 2013 (avec G. Olivo).

[haut]


Daniel GarberDaniel Garber

Professeur de philosophie à l’Université de Princeton, il est l’auteur de La physique métaphysique de Descartes (PUF, 1999), Corps cartésiens (PUF, 2004), Leibniz : Body, Substance, Monad (Oxford University Press, 2009), et avec Michael Ayers, l’éditeur de la Cambridge History of Seventeenth-Century Philosophy (Cambridge University Press, 1998).

[haut]


Stefano Di BellaStefano Di Bella

Professeur associé d’histoire de la philosophie à l’Université de Milan. Ses recherches portent principalement sur l’histoire des concepts métaphysiques et sur la philosophie de la première modernité. Il est auteur de nombreux essais, parmi lesquels Le meditazioni metafisiche di Cartesio: introduzione alla lettura, Rome, Carocci, 1997 et The Science of the Individual. Leibniz’s Ontology of Individual Substance, Dordrecht, Springer, 2005. Il va éditer, avec Tad Schmaltz, le volume The Problem of Universals in the Modern Age aux Presses Universitaires d’Oxford.

[haut]


DeveauxMichaël Devaux

Ancien pensionnaire de la Fondation Thiers, docteur en philosophie (avec une thèse sur la métaphysique de Leibniz), Michaël Devaux est professeur agrégé à l’université de Caen-Normandie où il enseigne la philosophie de l'éducation. Il est membre des ANR Corpus Descartes et Inventaire Condorcet. Il a collaboré à la Bibliographie cartésienne II (Lecce, Conte, 2003), a publié des articles sur Leibniz, J. Bezard, l'enseignement de la morale et a dirigé plusieurs livres sur Tolkien.

[haut]


Jean Louis PoirierJean-Louis Poirier

Inspecteur général honoraire de l’Education nationale, après avoir été pendant plus de vingt ans professeur de Première supérieure au lycée Henri IV. Spécialiste de philosophie antique, Jean-Louis Poirier a collaboré à l'édition et à la traduction des Présocratiques et des Épicuriens pour la Bibliothèque de la Pléiade et publié très récemment Ne plus ultra. Dante et le dernier voyage d'Ulysse et Cave canem, Hommes et bêtes dans l’Antiquité (Les Belles Lettres, 2016). Fervent italophile, il a également consacré un ouvrage à l’enseignement de la philosophie en Italie.

[haut]


Alain PetitAlain Petit

Ancien directeur du département philosophie de l'université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand, actuellement membre du comité directeur du Phier. Alain Petit est spécialiste de philosophie antique et contemporaine, de l'histoire du néoplatonisme et de philosophie indienne. Il a traduit et présenté plusieurs textes de philosophie antique comme Le Politique de Platon (Hachette, 1996) et le Livre VI de l’Ethique à Nicomaque d'Aristote (Hachette, 1998) et a travaillé sur les Platoniciens de Cambridge.

[haut]


Arnaud PelletierArnaud Pelletier

Professeur de philosophie moderne à l’Université libre de Bruxelles, Arnaud Pelletier a récemment dirigé les collectifs Leibniz and the Scholastics (Studia Leibnitiana, 46-2, 2014), Leibniz and the aspects of reality (Studia Leibnitiana Sonderheft 45, 2016), Leibniz's experimental philosophy (Studia Leibnitiana Sonderheft 46, 2016).

[haut]


Franois OttmannFrançois Ottmann

Ancien élève de l’École normale supérieure, François Ottmann est ATER à l’Université Paris-Sorbonne, après avoir été « wissenschaftlicher Mitarbeiter » à la TU Dresden. Il prépare une thèse de doctorat sur le rapport entre les spécificités logiques du discours transcendantal kantien et la crise du langage qui en marque la réception chez les jeunes idéalistes et les romantiques, en cotutelle entre les Universités Paris I et Leipzig.

A paraître : « Geist und Buchstabe: Schlegels Prolegomena zu Hegels Theorie des Geistes », Hegel-Jahrbuch, 2017.

[haut]


Thomas AuffretThomas Auffret

Maître de conférences en philosophie ancienne à l’Université Paris-Sorbonne, Thomas Auffret a soutenu en 2014 une thèse intitulée « Mesure et juste mesure chez Platon ». Ses travaux portent sur Platon et les traditions platonicienne et aristotélicienne. Ses publications récentes comprennent : « Un témoignage négligé de Théophraste sur la théorie platonicienne des lignes », dans A. Jaulin et D. Lefebvre, La Métaphysique de Théophraste. Principes et apories (2015), « Serenus d’Antinoë dans la tradition gréco-arabe des Coniques », Arabic Sciences and Philosophy (2014), et, avec M. Rashed, « Aristote, Métaphysique A 6, 988a 7-14, Eudore d’Alexandrie et l’histoire ancienne du texte de la Métaphysique » dans C. Brockmann et al., Handschriften und Textforschung heute (2014).

[haut]


Frederic de BuzonFrédéric de Buzon

Professeur d’histoire de la philosophie à l’Université de Strasbourg. Frédéric de Buzon travaille sur la philosophie de la connaissance et la science à la période moderne ainsi que sur la théorie et la philosophie de la musique. Il a récemment publié La science cartésienne et son objet - Mathesis et phénomène (Champion, 2013), a coédité Lectures de Descartes (Ellipses, 2015), a édité l’Opus metaphysicum de Christoph Scheibler (Olms, 2015) et participe à l’édition de Descartes en cours chez Gallimard dirigée par J.-M. Beyssade et D. Kambouchner. Il a également publié de nombreuses études sur Descartes, Malebranche, Leibniz et d’autres auteurs de la période moderne.

[haut]


Olivier BoulnoisOlivier Boulnois

Grand prix de philosophie de l’Académie française (2008), Olivier Boulnois est directeur d’études à l’Ecole pratique des Hautes Etudes. Ses travaux portent sur l’histoire de la philosophie médiévale et sur la métaphysique. Principales publications :

  • Jean Duns Scot : Sur la connaissance de Dieu et l'univocité de l'étant (traduction, commentaire de l'Ordinatio I, 3, 1 et I, 8, 1 et de la Collatio 24), Paris, PUF, 1988
  • Duns Scot, la rigueur de la charité, Paris, Cerf, 1998
  • Être et Représentation. Une généalogie de la métaphysique moderne à l’époque de Duns Scot (XIV° siècle), Paris, PUF, 1999
  • Au-delà de l’image. Une archéologie du visuel en Occident (d’Augustin au Concile de Trente), Paris, Seuil, 2008
  • Métaphysiques rebelles, Genèse et structures d’une science au Moyen Âge, Paris, PUF, 2013
  • Lire le "Principe d’individuation" de Duns Scot, Paris, Vrin, 2014

[haut]


Donald RutherfordDonald Rutherford

Professeur de philosophie à l'université de Californie, à San Diego. Les recherches de Donald Rutherford portent sur la réception des philosophies anciennes à l’époque moderne. Il est l'auteur, entre autres, de Leibniz and the Rational Order of Nature (Cambridge, 1995), éditeur et traducteur, avec Brandon Look, de The Leibniz-Des Bosses Correspondence (Yale, 2006), et éditeur du Cambridge Companion to Early Modern Philosophy (2007). Il est également co-éditeur (avec Dan Garber) des Oxford Studies in Early Modern Philosophy.

[haut]


Marwan RashedMarwan Rashed

Professeur à l’Université Paris-Sorbonne, Marwan Rashed enseigne l’histoire de la philosophie grecque et arabe. Il a consacré plusieurs ouvrages à Aristote et à ses commentateurs antiques. Il est notamment l’auteur d’une édition critique commentée du traité d’Aristote Sur la génération et la corruption, ainsi que de deux ouvrages sur Alexandre d’Aphrodise, dont une édition critique des fragments (qu’il a découverts dans un manuscrit byzantin) de son commentaire perdu à la Physique d’Aristote (livres IV-VIII). Marwan Rashed s’intéresse aussi aux doctrines philosophiques de l’Islam classique. Dans ce contexte, il étudie tout spécialement les interactions entre la philosophie arabe de tradition grecque (la falsafa) et la théologie rationnelle (le kalām). Il vient notamment de découvrir et d'éditer le manuscrit d’une œuvre du grand théologien imamite al-Ḥasan ibn Mūsā al-Nawbakhtī (ca 850-ca 920), qui constitue, autour de 900, la première synthèse maîtrisée des deux courants.

[haut]


Francois MedrianeFrançois Médriane

Professeur de philosophie en Première supérieure. Il travaille sur la patristique et la philosophie médiévale et moderne. Il est notamment l’auteur d'articles sur Malebranche et Achard de Saint-Victor.

[haut]


Kristell TregoKristell Trego

Maître de conférences (HDR) en philosophie médiévale à l’Université Blaise Pascal de Clermont et membre de l’Institut universitaire de France, Kristell Trego a principalement publié L’essence de la liberté. La refondation de l’éthique dans l’œuvre de s. Anselme de Cantorbéry, Paris, Vrin, 2010 et La liberté en actes. Ethique et métaphysique, d’Alexandre d’Aphrodise à Jean Duns Scot, Paris, Vrin, 2015.

[haut]


Michel FichantMichel Fichant

Michel Fichant est professeur émérite d’histoire de la philosophie moderne à l’Université Paris-Sorbonne et président d’honneur de la Société d’études leibniziennes de langue française. Ses travaux portent principalement sur l’histoire de la métaphysique et de la théorie de la connaissance chez Leibniz et Kant. Il est l’auteur notamment de Science et métaphysique dans Descartes et Leibniz, Paris, Presses Universitaires de France, 1998 et de Louis Couturat, Mathématiques, Langage, Philosophie (en codirection avec Sophie Roux, sous presse, Classiques Garnier). Il a publié de Leibniz : La Réforme de la Dynamique. De Corporum concursu (1678), et autres textes inédits. Vrin, 1994 ainsi que Discours de métaphysique, Monadologie et autres textes, Gallimard, 2004. Il prépare De Kant à Leibniz et retour.

[haut]


Philippe ButtgenPhilippe Büttgen

Professeur de philosophie des religions à l’Université Paris 1 — Panthéon-Sorbonne et membre de l’Institut des sciences juridiques et philosophiques de la Sorbonne (CNRS / Paris 1), Philippe Büttgen a publié de très nombreux articles (en français et en allemand), plusieurs traductions (en particulier Martin Luther, De la liberté du chrétien. Préfaces à la Bible. La naissance de l’allemand philosophique, Paris, Seuil, 1996, 2e éd. 2003) et co-dirigé une dizaine d’ouvrages collectifs, en particulier L’Argument ecclésiologique, l’Église ancienne et les Réformes, XVIe-XVIIe siècles, Paris, Beauchesne, 2012 (avec I. Backus et B. Pouderon). Son travail en histoire de la philosophie inclut également Luther et la philosophie, Paris, Vrin / EHESS, 2011 et Lessing, Adam Neuser, précédé de : Confession et migration. Lessing et l’islam des Lumières, Paris, Demopolis, à paraître en 2017.

[haut]


Manuel Pulidox600Manuel Pulido

Manuel Pulido enseigne à la fois la philosophie à l’Institut Théologique de Cáceres (Université Pontificale de Salamanca – UPSA), la théologie à l’Université Catholique Portuguesa, et la philosophie et l’histoire du droit au Centro de Estudios Universitarios (affilié à l’Université Juan Carlos de Madrid). Ses recherches vont de la scolastique médiévale à la scolastique moderne (baroque), et portent en particulier sur la pensée franciscaine. Il a publié La creación en Buenaventura : acercamiento filosófico a la metafisica expressiva del ser finito (Rome, 2005) et a co-dirigé de nombreux ouvrages collectifs, parmi lesquels Pensar a natureza. Problemas e respostas na Ideade Média (Séculos IX-XIV) (Porto, 2011), La filosofía de las pasiones y la Escuela de Salamanca (Cáceres, 2013), Pensar la Edad Media Cristiana : La querella del Imperio y el pensamiento político XIV-XV (Madrid, 2016).

[haut]


Agustin EchavarriaAgustín Echavarría

Agustín Echavarría est professeur de philosophie à l’Université de Navarre. Ses recherches portent la métaphysique et la théologie et particulièrement sur la pensée de Leibniz et sur les débats modernes et contemporains sur Dieu et sur le mal. Outre de nombreux articles et traductions, il est l’auteur de Metafísica leibniziana de la permisión del mal, Pampelune, 2011.

[haut]


Roger AriewRoger Ariew

Roger Ariew est professeur et directeur du département de philosophie de l’Université de Floride du Sud. Il est l’auteur de Descartes among the Scholastics (Brill, 2e éd. 2011), Descartes and the First Cartesians (Oxford U. P., 2014) et Descartes and the Last Scholastics (Cornell U. P., 1999). Il est un des éditeurs d’une nouvelle édition de la correspondance de Descartes pour The Oxford U. P. : Descartes’ Correspondence : A Historical-Critical Edition and English Translation, 8 vols. (avec Theo Verbeek, Erik-Jan Bos, et al.).

[haut]