Les Couplets du Roi fou

Publié dans Saison 2022-2023

CONCERT COMPLET

Programme

Georg Friedrich Haendel (1685-1759)

Le Messie HWV 56

“Why do the nations”

Christoph Willibald Gluck (1714-1787)

Iphigénie en Tauride, tragédie en quatre actes sur un livret de Nicolas-François Guillard

“Le calme rentre dans mon coeur” (Oreste, roi d'Argos et de Mycènes)

Ambroise Thomas (1811-1896)

Hamlet, opéra en cinq actes sur un livret de Carré et Barbier

“Oh vin dissipe la tristesse” 

Jules Massenet (1842-1912)

Cendrillon, opéra en quatre actes et six tableaux sur un livret d'Henri Cain et de Paul Collin

Entrée du roi et de la cour

Gaetano Donizetti (1797-1848)

La Favorite, opéra en quatre actes sur un livret en langue française d'Alphonse Royer et Gustave Vaëz

air du roi "Viens Léonore, j'abandonne" (Alphonse XI roi de Castille)

Karol Szymanowski (1882-1937)

Le Roi Roger opéra en trois actes sur un livret de Jarosław Iwaszkiewicz

“Edrisi, już świt!...Słońce! Słońce! Edrisi” (Roi Roger de Sicile)

Franz Schubert (1797-1828)

Der König in Thule D.367

Sir Peter Maxwell Davies (1934-2016)

Eight songs for a mad king 

I. The Sentry (King Prussia’s Minuet)

II. The country walk (La Promenade)

III. The Lady-in-waiting (Miss Murgraves Fancy)

IV. To be sung on the water (Waterman)

V. The Phantom Queen (He’s Ay A-kissing Me)

VI. The Counterfeit

VII. Country Dance (Scotch Bonnet)

VIII. The Review (A spanish March)

Cliquez pour lire les textes des chansons : en anglais / en français

Interprètes
  • Ensemble Maja
    • Vincent Bouchot, Matthieu Walendzik baryton 
    • Julie Brunet-Jailly flûte 
    • Joséphine Besançon clarinette 
    • Aya Kono violon
    • Clotilde Lacroix violoncelle 
    • Valentin Dubois percussions 
    • Bianca Chillemi piano, clavecin, direction artistique
    • Thibaut Lepri arrangements

Ensemble Maja

L'Ensemble Maja est une troupe d’instrumentistes et de chanteurs engagés qui relève le défi d’interpréter sans chef, des œuvres d’envergure du XXe siècle pour voix et ensemble. Le postulat est le suivant : la musique d’aujourd’hui est accessible à tous. L'ensemble propose une approche de la musique classique en dialogue avec son histoire, de la plus ancienne à la plus récente. Abolir les clivages esthétiques pour renouer avec tous les publics, établir des passerelles entre les musiques anciennes, classiques et contemporaines sont les principes moteurs de leurs choix esthétiques. Car le contraste en toute chose attire l’oreille, séduit l’œil, ébranle les perceptions. 

L’ensemble Maja raconte des histoires en musique et s'appuie pour cela sur une formation à géométrie variable qui lui permet d’évoluer en toute liberté parmi une collection d’œuvres diverses. Quoi de plus passionnant que d'aller entendre un groupe qui nous donne le sentiment d’un opéra de poche, qui met en lumière des joyaux souvent peu joués ? Ici, chanteurs et instrumentistes sont au service d’une même finalité : la scène. Que le message passe !
Pour la saison 2022/2023, l'ensemble Maja se produira au festival Présences à Radio France en février 2023; puis, en collaboration avec la compagnie de l'Aurore boréale dirigée par Jacques Osinsky à l'ENS Paris-Saclay et au Théâtre de l'Aquarium pour l'opéra Violet de Tom Coult. En tant que lauréat du tremplin Résidence Jeunes Ensembles Jean-Claude Malgoire, l'ensemble présentera son premier spectacle en juin 2023, Birds, qui associe les Aventures et Nouvelles aventures de György Ligeti aux Eight Songs For A Mad King de Peter Maxwell Davies, à la Scène Nationale de Valenciennes et à l'Atelier lyrique de Tourcoing. L'Ensemble Maja est en résidence à la Fondation Singer-Polignac depuis 2016.

Bianca Chillemi direction artistique, piano et clavecin

Bianca Chillemi est une pianiste aux multiples facettes : depuis toujours, poussée par une grande curiosité et un amour du partage, elle se dédie à la musique de chambre et au répertoire lyrique. C’est donc dans la continuité de cette démarche engagée qu’elle obtient un master dans la classe de lied et mélodie d’Anne Le Bozec et Emmanuel Olivier au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP), ainsi qu’un second master à l’unanimité du jury dans la classe de direction de chant d’Erika Guiomar et Nathalie Dang. Passionnée par le lied et la mélodie, Bianca Chillemi se produit au Centre de Musique de Chambre de Paris en mars 2017 avec le baryton-basse Florian Hille avec le Winterreise de Franz Schubert. Très recherchée pour ses qualités d’écoute et ses dons d’accompagnatrice, elle assiste le baryton-basse Christian Immler dans ses masterclasses au Mozarteum à Salzburg.

Elle est pianiste cheffe de chant sur Le Voyage à Reims de Rossini à l’abbaye de Royaumont en mai 2015, opéra mis en scène par Stephan Grögler, ainsi que sur la production de la Cité de la Musique à Paris de l’opéra de Betsy Jolas, Iliade l’amour, sous la direction de David Reiland, en mars 2016. En 2017, elle travaille en collaboration avec l’Orchestre Les Siècles et l’atelier lyrique de Tourcoing, comme cheffe de chant sur l’opéra I.D., une création du compositeur Arnaud Petit.

Son vif intérêt pour la musique contemporaine l’amène à être sélectionnée par le festival d’Aix-en-Provence pour l’académie Voix et Création en juillet 2015. Elle travaille avec les chefs Leonardo Garcia Alarcon, Catherine Simonpietri, Mathieu Romano. En tant que cheffe d’orchestre, elle dirige en concert Aventures et Nouvelles Aventures de György Ligeti et Upon Silence de George Benjamin.

Bianca est soutenue par la Fondation Meyer et le mécénat Société Générale.


Matthieu Walendzik baryton

Né à Paris, le baryton franco-polonais Matthieu Walendzik débute la musique à la Maîtrise Notre-Dame de Paris. Après des études de musicologie à la Sorbonne, il sort diplômé du Conservatoire National Supérieur de Paris dans les classes de chant Valérie Guillorit et de musique de chambre d’Anne le Bozec. 

Membre depuis 2018 d’Opera Fuoco, il chante les rôles du Comte Almaviva (Le Nozze di Figaro de Mozart) , Riff (West Side Story de Bernstein), Russel (Lady in the Dark de Kurt Weil) ainsi que Pandolfe (Cendrillon de Massenet) et Marcello (La Bohème). 

Il participe à des productions, dans un répertoire allant de la musique médiévale à la création contemporaine, sous la direction de chefs tels que David Reiland, Stephan MacLeod, Sigiswald Kuijken. Il interprète, entre autres, Die Schöpfung de Haydn, Johannes-Passion et Matthäus-Passion, ainsi que des Cantates de Bach, le Messie de Haendel…

Attaché à ses racines polonaises, Matthieu Walendzik se produit lors de concerts de musiques de compositeurs polonais organisés à l’Ambassade de Pologne en France et lors de soirées caritatives, pour lesquels il reçoit le prix de jeune personnalité de l’année en 2019. Lors de la saison 2021-2022 il chante les rôle d’Ormonte (Partenope de Haendel) sous la direction de William Christie dans le cadre de la 10e édition du Jardin des Voix (les Arts Florissants) dont il est lauréat, mais aussi le Comte Almaviva (Le Nozze di Figaro), Dr. Falke (Die Fledermaus) et Marcello (la Bohème). Il est artiste en résidence depuis 2022 à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth en Belgique, où il reçoit les conseils de José van Dam et Sophie Koch. 


Vincent Bouchot baryton

Vincent Bouchot est né en 1966 à Toulouse et fait des études littéraires universitaires consacrées à Georges Perec et Jules Verne. Chanteur autodidacte, formé « sur le tas » au chœur de La Chapelle Royale (Philippe Herreweghe) à partir de 1987, il fréquente d’abord les principaux ensembles vocaux professionnels de l’époque (Les Jeunes Solistes [Rachid Safir], le Groupe Vocal de France [John Poole], Akadêmia [Françoise Lasserre]) puis rejoint l’Ensemble Clément Janequin [Dominique Visse] en 1993. Il ne l’a plus quitté depuis. Aujourd’hui il collabore aussi avec des ensembles tels de que La Rêveuse, Les Traversées baroques, Doulce Mémoire, Métaboles. Vincent se passionne depuis toujours pour la musique contemporaine, créant en solo d’innombrables partitions, dont beaucoup ont été spécifiquement écrites à son intention, depuis Leçons d’Enfer d’Henri Pousseur en 1991 avec l’ensemble Musiques Nouvelles, jusqu’au Front de l’aube d’Édith Canat de Chizy en 2018, avec l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, en passant par des œuvres de Gérard Pesson (Forever Valley, Solitaire Mikado), Christophe Looten (Médée de Thessalonique), Alexandros Markeas (Outsider, La Vallée de l'étonnement), Aurélien Dumont (Chantier Woyzeck), Oscar Strasnoy (Hanokh), Philippe Leroux (Le Chant de la pierre et tout récemment L’Annonce faite à Marie, à l'Opéra de Nantes) ou Bruno Ducol (Le Navire aux voiles mauves).
Compositeur tout aussi autodidacte, il a notamment écrit de très nombreuses mélodies et pièces instrumentales, souvent à la demande de collègues et ami(e)s tel(le)s que Sandrine Piau (Galgenlieder, enregistrés chez Naïve), Françoise Masset, Donatienne Michel-Dansac, Eva Zaïcik, Marine Chagnon, François Leroux, Alexandre Tharaud, Lionel Peintre, Alain Buet … et une dizaine d’opéras dont un Ubu, créé à l’Opéra Comique en 2002 dans une mise en scène de Mireille Larroche, et sous la direction de Laurent Cuniot, avec Françoise Pollet et Jean-Philippe Courtis en Père et Mère Ubu. Son dernier opéra, Argos et Grigoria, d’après Jean Tardieu, devait être créé à l’initiative de l’ensemble Aedes (Mathieu Romano) en juin 2020 au théâtre Impérial de Compiègne, et l’a été finalement à huis-clos et filmé en février 2021. En janvier
2023 paraîtra chez Harmonia Mundi son Carnaval des animaux en péril, par l'ensemble baroque La Rêveuse, CD qui accompagne la diffusion du spectacle du même nom, créé à la Philharmonie de Paris en novembre 2022.