Vous avez dit BaRock ?

Publié dans Concerts de saison

Maître des furies
Furie
c.1610-20, ivoire, 37,4 cm, probablement Salzbourg
Vienne, Kunsthistorisches Museum

Programme

Antonio Vivaldi (1678-1741)

Concerto in re minore per archi e cembalo « Madrigalesco », R.V. 129

Georg Friedrich Händel (1685-1759)

Concerto grosso pour hautbois et cordes en ré mineur, opus 3 n° 5

Sonate en trio HWV 386B

Georg Philipp Telemann (1681-1767)

Concerto pour flûte et traverso en mi mineur, TWV 52 :e1

David Chalmin (1980)

Sept Particules (2018) - Commande du festival de Pâques de Deauville

Interprètes

Théotime Langlois de Swarte violon

 Après des études au Conservatoire de Perpignan, Théotime Langlois de Swarte poursuit son parcours avec l’aide de la Fondation Zaleski à l’École normale de musique de Paris dans la classe de Devy Erlih puis entre en 2014 dans la classe de Michael Hentz au Conservatoire national supérieur de musique de Paris où il joue notamment en soliste avec l’orchestre des Lauréats du Conservatoire. Il est membre de deux ensembles de musique de chambre, le Trio Guermantes (trio avec piano) et Le Consort (sonate en trio sur instruments d’époque) avec lesquels il s’attache à l’interprétation du répertoire français. Théotime Langlois de Swarte est aussi le plus jeune membre de l’Ensemble Les Arts Florissants dirigé par William Christie. Son répertoire s’étend du XVIIe siècle jusqu’à la création contemporaine, dans une recherche de sincérité enrichie par le jeu sur instruments d’époque.  

Il se produit en tant que chambriste avec ces ensembles dans des salles aussi prestigieuses que le Royal Albert Hall, Le Musikverein, le Shanghai National Art Center, la Philharmonie de Paris. On a pu l’entendre également sur les ondes de France Musique avec Le Consort dans l’émission Génération jeunes interprètes

En 2017, il a participé aux projets Selva MoraleDidon, en formation de chambre avec Les Arts Florissants, à la Philharmonie de Berlin et au Walt Disney Concert Hall de Los Angeles.

Théotime est en résidence à la Fondation Singer-Polignac avec Le Consort.

En savoir +  


Sophie de Bardonnèche violon

Sophie de Bardonnèche se perfectionne auprès d’Amandine Beyer en Master à la Schola Cantorum de Bâle. Elle est également diplômée d’alto moderne à l’HEMU de Lausanne dans la classe de Frédéric Kirch.

Passionnée de musique de chambre, elle est membre fondateur de l’ensemble Le Consort. Premier prix et Prix du public au Concours international de musique ancienne du Val de Loire 2017 (présidé par William Christie), le jeune ensemble donne de nombreux concerts. En 2018 on pourra notamment retrouver Le Consort à l’opéra de Dijon, au festival de Sablé, au festival Printemps des Arts de Monte-Carlo... L’ensemble s’est produit dans l’émission Génération Jeunes Interprètes sur France Musique. En étroite collaboration avec la mezzo-soprano Eva Zaïcik, les jeunes musiciens préparent un disque autour des cantates françaises pour le label Alpha.

Sophie fait également partie de l’ensemble Les Arts Florissants. Sous la direction de William Christie, elle prend part en 2017 à une tournée américaine en formation de chambre. En 2018, elle participera entre autres à l’opéra Jephta de Haendel en représentation à l’opéra Garnier, à Echo-Fragmenté à la Philharmonie de Paris, et en tant que chambriste au Beggar’s Opera en représentation au théâtre des Bouffes du Nord puis en tournée mondiale (New York, Genève, Athènes, Versailles… ).

Sophie est en résidence à la Fondation Singer-Polignac avec Le Consort.

En savoir +  

 


© Emmanuel Jacques

Marta Paramo alto

Née à Bogotá (Colombie), Marta Paramo a étudié l'alto à la Guildhall School of Music and Drama (Londres) dans les classes de Rachel Podger et Catherine McGillivray. Installée en France depuis 2002, elle y rencontre Skip Sempé, Kenneth Weiss, Amandine Beyer, et participe à des productions dirigées par Christophe Rousset, Paul McCreesh, Rinaldo Alessandrini, Phillippe Herrewheghe dans des festivals et des Académies internationales. 
Marta se produit avec des ensembles baroques de premier plan tels Le Banquet Céleste, Capriccio Stravagante, Pygmalion, Le Concert d’Astrée, Gli Incogniti, Les Talents Lyriques en Europe, aux Etats-Unis et en Asie. 
Marta Páramo a enregistré pour Harmonia Mundi, Zig­Zag-Territoires Erato, Virgin et Eloquentia.


© Stefan Schweiger

Emilia Gliozzi violoncelle

Emilia Gliozzi a fait ses études musicales au conservatoire Giuseppe Verdi de Turin auprès de Antonio Mosca, ainsi qu’au conservatoire de Boulogne-Billancourt avec Xavier Gagnepain.

Après des cours de violoncelle baroque auprès d’Anner Bijlsma et David Simpson, elle obtient  le diplôme de formation supérieure au Conservatoire national supérieur de musique de Paris,  dans la classe de Christophe Coin.

Emilia Gliozzi travaille avec des ensembles de musique ancienne tels La Fenice, les Talens Lyriques, Le Concert Spirituel, l’Ensemble William Byrd, La Grande Ecurie et la Chambre du Roy, Le Parlement de Musique, L’Arpeggiata, Le Cercle de l’Harmonie, l’Ensemble Artaserse. 

Elle est invitée à participer à de nombreux festivals en Europe, Asie et Amérique du Nord et collabore à de nombreux enregistrements  radiophoniques et discographiques. 

Emilia collabore actuellement avec Le Concert de la Loge et “oh!” l’orkiestra historyczna.

 


Louise Pierrard viole de gambe

Louise Pierrard  étudie la viole de gambe au Conservatoire de Grenoble, sa ville natale, avec Catherine Arnoux puis Christine Plubeau. Après une année en classe préparatoire littéraire au lycée Fénelon de Paris, elle choisit de se consacrer pleinement à l'étude de son instrument et intègre le Koninklijk Conservatorium de Bruxelles dans la classe de Philippe Pierlot. En 2015, elle y obtient son Bachelor avec les Distinctions. Elle intègre ensuite le CNSM de Paris dans la classe de Christophe Coin et obtient son diplôme de Master en 2017.

Louise a eu l'occasion d'approfondir sa technique violistique avec des violistes tels que Jordi Savall, Guido Balestracci, Vittorio Ghielmi, Marianne Muller, Martin Bauer, Wieland Kuijken, Lucas Peres, Atsushi Sakaï ou encore Philippe Pierlot. 

Louise Pierrard est membre fondateur du Consort, ensemble de musique de chambre formé autour du claveciniste et pianofortiste Justin Taylor. En juin 2017, le Consort remporte le premier prix et le Prix du public lors du Concours international de musique ancienne du Val de Loire, présidé par William Christie. L’ensemble a déjà joué à Paris, Deauville, Dijon, Rouen, Utrecht (NL), Pont-Croix, Saint-Michel en Thiérache, Cracovie (PL), ou Angers… La collaboration de l’ensemble avec la mezzo-soprano Eva Zaïcik va donner lieu à l’enregistrement d’un premier disque autour de cantates françaises pour le label Alpha Classics. Le Consort est en résidence à la Fondation Singer-Polignac . 

Louise Pierrard se produit également avec le Poème Harmonique (Vincent Dumestre).

En savoir +  


Sylvain Sartre traverso

Après des études de piano et de flûte traversière, Sylvain Sartre découvre la richesse des répertoires renaissance et baroque. Convaincu par le jeu sur instruments anciens et charmé par la sonorité de la flûte traversière en bois, il se forme auprès de Annie Ploquin-Rignol, Philippe Allain-Dupré puis de Marc Hantaï à la Schola Cantorum de Bâle. Titulaire d'un Master of Arts in musical performance, il travaille en tant que flutiste auprès de chefs renommés tels que Hervé Niquet, Leonardo Garcia Alarcon, Chiara Banchini et Jordi Savall. Passionné par la direction, il intervient auprès de nombreux choeurs et maitrises et assume la direction musicale des Ombres avec Margaux Blanchard. Depuis 2008, il poursuit des recherches sur des manuscrits oubliés de André-Cardinal Destouches et François Colin de Blamont, travaux récompensés par la Fondation de France en 2009 et à l'origine des premiers disques des Ombres Concert chez la reine paru en novembre 2010 et Les Nations paru en octobre 2012 chez Ambronay Editions et tous deux salués par la critique. En 2013, Sylvain Sartre enregistre les Vêpres de Monteverdi sous la direction de Leonardo Garcia Alarcon, et les Quatuors parisiens de Telemann avec Les Ombres. Sous sa direction artistique sont donnés le Te Deum de Blamont, Les Nations de Couperin, et le Miserere de Charpentier. Il dirige également la maitrise de l'IRVEM au festival de musique sacrée de Perpignan.

En savoir +  


© Sabrina Seyfried

Johanne Maître flûte et hautbois baroque

Franco-suisse, Johanne Maitre grandit près de Bâle où elle étudie les musiques anciennes avec Elsa Franck. Après des études en musicologie et sciences de l'éducation et un cursus complet au conservatoire national de région de Strasbourg avec Alain Sobczak et Ann-Kathrin Bruggemann, Johanne poursuit une spécialisation auprès de Michel Henry au conservatoire national de région de Paris. Elle entre alors à la Schola Cantorum Basiliensis dans les classes de Conrad Steinmann et Katharina Arfken. Elle y obtient en 2006 et 2007 ses diplômes de hautbois baroque, flûte à bec, hautbois et basson renaissance. 

Spécialisée dans le domaine des musiques anciennes, et plus particulièrement dans les répertoires renaissance et baroque, elle joint à sa pratique instrumentale une démarche de recherche historique et organologique. Sa passion pour la recherche et une certaine exigence en matière d'historicité l'ont fait s'intéresser particulièrement à la facture des anches et à la pratique des doigtés historiques. Elle travaille ainsi sur les sources d'époque en étroite collaboration avec des facteurs d'instruments et des musicologues afin de restituer les sonorités et les pratiques anciennes.

Sa pratique s'étend du répertoire d'Alta Capella à celui de l'orchestre classique en passant par des consorts variés : Doulce Memoire, Correspondances, Les Ombres, La Chapelle Rhénane, Le Poème Harmonique, Le Concert Spirituel, La Fenice.


Justin Taylor clavecin et orgue

Le jeune musicien franco-américain remporte, à tout juste 23 ans, le Premier prix du prestigieux concours international de clavecin de Bruges (Musiqua Antica International Competition Brugge). Il décroche aussi le Prix du public, le Prix Alpha et le Prix de l’EUBO Developping Trust décerné au jeune musicien baroque européen le plus prometteur. Justin est nommé aux Victoires de la musique classique 2017 dans la catégorie Révélation soliste instrumental. Cette même année, l’association professionnelle de la critique lui décerne le Prix révélation musicale.

Depuis son plus jeune âge, Justin Taylor pratique le piano et le clavecin avec passion. Après avoir étudié en parallèle ces deux instruments à Angers, sa ville natale, Justin poursuit son parcours au Conservatoire national supérieur de musique de Paris dans les classes de Roger Muraro pour le piano, d’Olivier Baumont et Blandine Rannou pour le clavecin.

Son premier disque solo, paru en septembre 2016 chez Alpha, dresse un portrait musical de la famille Forqueray. Ce disque a été récompensé, entre autres, par un CHOC de l’année Classica, un Gramophone Editor’s Choice, un Grand Prix de l’Académie Charles Cros, un Qobuzissime. Après le vif succès rencontré par ce premier enregistrement, Justin poursuit sa collaboration avec Alpha et sortira en mai 2018 un second album, Continuum. Aussi à l’aise au pianoforte qu’au clavecin, Justin Taylor a enregistré le 17ème concerto de Mozart Le Concert de La Loge (CHOC Classica, label Aparté). Il sera en résidence au BOZAR à Bruxelles pour la saison 2017/2018.

On a pu entendre le jeune musicien en récital au festival de la Roque d’Anthéron, à la Folle Journée de Nantes, à l’Auditorium du Louvre… et dans de nombreuses villes européennes. On retrouvera Justin Taylor dans des concertos avec l’Orchestre Royal de chambre de Wallonie (Frank Braley), l’orchestre de chambre de Genève, l’orchestre de Picardie ou encore l’orchestre de Mannheim…

Justin Taylor ne délaisse pas pour autant le répertoire de musique de chambre. Avec son ensemble Le Consort, il remporte le Premier prix et le Prix du public au Concours international de musique ancienne du Val de Loire 2017, présidé par William Christie. Les jeunes musiciens du Consort interprètent des répertoires aussi variés que complémentaires : les sonates en trio baroques, la musique de chambre classique avec pianoforte et le répertoire vocal avec la mezzo-soprano Eva Zaïcik. Ils s’apprêtent d’ailleurs à sortir un enregistrement de cantates françaises pour Alpha. Justin a déjà été l’invité de plusieurs émissions diffusées sur France 3, France Musique, sur RTBF-Musiq3... Justin Taylor est soutenu par la Fondation d’entreprise Safran et est en résidence à la Fondation Singer-Polignac avec Le Consort depuis 2016.

En savoir +  


David Chalmin électronique et guitare électrique

Compositeur, producteur, ingénieur du son et musicien, qu’elle soit classique ou d’avant-garde, David Chalmin explore la musique sous toutes ses formes.

À partir de septembre 2018 et pendant deux saison, David sera compositeur associé au Lieu Unique de Nantes.

En 2017, la Fondation Singer-Polignac et le Festival de Pâques de Deauville lui commandent une pièce pour ensemble baroque et électronique.

En mars 2017 il écrit la musique originale du court-étrage de Madonna intitulé Her Story, filmé par Luigi & Iango.

Il est membre du groupe Triple Sun aux côtés de Massimo Pupillo et Raphaël Séguinier. Leur premier album The City Lies in Ruins est sorti chez Consouling Sounds en mai 2016. Triple Sun s'est associé à la pianiste Katia Labèque afin de créer un projet autour de la musique de Moondog dont la première a eu lieu aux Nuits de Fourvière (Lyon) en 2016.

En septembre 2016, le groupe a rejoint Bryce et Aaron Dessner (The National) et Justin Vernon (Bon Iver) pour le projet Invisible Bridge à la Philharmonie de Paris.

En 2015, le ballet Star-Cross'd Lovers dont David a composé la musique est créé à la Cité de la Musique. Cette œuvre écrite pour les pianistes Katia & Marielle Labèque accompagnées de guitare électrique, électronique et percussions, est basée sur Roméo et Juliette de Shakespeare. L'enregistrement de cette pièce est sorti en 2017 chez Deutsche Grammophon.

En 2014, l'orchestre WDR de Cologne lui passe commande d’une suite d'arrangements des musiques de film de Bernard Hermann pour piano, guitare et basse électriques, percussions et orchestre.

En 2013, il crée le duo UBUNOIR avec le batteur Raphaël Séguinier.

En tant qu’ingénieur du son et producteur il a notamment travaillé avec Shannon Wright, The National, Katia & Marielle Labèque, The Third Eye Foundation, Zu, Orchard, Gaspar Claus, Angélique Ionatos, Sting, Nadeah, B For Bang, Kalakan, Perrine En Morceaux, Antoine Sahler, François Morel, etc...