Les 125 ans de la Société d'Histoire Diplomatique et de la Revue d'Histoire Diplomatique

 

 

IMG_5097X600

 

IMG_5099x600

 

 

 

Colloque proposé par Gabriel de Broglie Chancelier de l'Institut de France, Président de la Société d'Histoire Diplomatique


Programme

Présentation : (texte & vidéo)

 

Introduction par Gabriel de Broglie, Chancelier de l'Institut de France, Président de la Société d'Histoire Diplomatique

{notschka_media}20110406-introduction-Broglie{/notschka_media}

 

 

Les origines de la société et de la revue d'histoire diplomatique par Isabelle Dasque, maître de conférences à l'Université Paris-Sorbonne

{notschka_media}20110406-Dasque{/notschka_media}

 

 

La naissance des revues anglaises d'histoire diplomatique par le Professeur John Rogister, membre correspondant de l'institut

{notschka_media}20110406-Rogister{/notschka_media}

 

 

Diplomates et historiens à la société et à la revue jusqu'à la seconde guerre mondiale par Jacques-Alain de Sédouy, ancien ambassadeur, historien

{notschka_media}20110406-Sedouy{/notschka_media}

 

 

L'utilisation de souvenirs historiques par la diplomatie par Gilles Andreani, conseiller-maître à la cour des comptes, professeur associé à l'Université Panthéon-Assas (Paris II)

{notschka_media}20110406-Andreani{/notschka_media}

 

 

Le négociateur face à l'historien par Benoît d'Aboville, ancien ambassadeur, détaché à la cour des comptes

 

{notschka_media}20110406-Aboville{/notschka_media}

 

 

Conclusion par Georges-Henri Soutou, Membre de l'Institut

{notschka_media}20110406-Conclusion-Soutou{/notschka_media}

 

 

 

Biographie

 

photo-gabriel-de-broglieGabriel de Broglie

Conseiller d´Etat honoraire, Membre de l'Académie française.

Elève à l´Ecole nationale d´administration (Ena) (promotion Alexis de Tocqueville, 1958-60), Auditeur au Conseil d´Etat (1960), Conseiller juridique au secrétariat général du Comité interministériel pour les questions de coopération économique européenne (1964), Maître des requêtes au Conseil d´Etat (1967), Conseiller technique aux cabinets de Jean-Marcel Jeanneney (ministre des Affaires sociales) (1966-68), de Maurice Schumann (ministre des Affaires sociales, juin 1968), de Maurice Couve de Murville (Premier Ministre) (1968-69), d´Edmond Michelet (ministre d´Etat chargé des Affaires culturelles) (1970), Directeur des affaires juridiques (1971) puis Secrétaire général pour l´administration (1972) et Directeur général adjoint (1973) de l´ORTF, Président du conseil de surveillance de Vidéogrammes de France (1971-75), Directeur (1975-77), Directeur général (1977-79) de Radio-France (société nationale de radiodiffusion), Membre du Haut conseil de l´audiovisuel (1974), Administrateur (1975-76), Président (1979-81) de l´Institut national de l´audiovisuel (Ina), Vice-président du Haut comité de la langue française (1981-82), Membre de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (1982-86), Conseiller d´Etat (1985-99) puis Conseiller d'Etat honoraire, Président de la Commission nationale de la communication et des libertés (CNCL) (1986-89), Président d´honneur de l´Université radiophonique et télévisuelle internationale (Urti) (1987), Président de la Commission générale de terminologie et de néologie (1996-2006), Membre de l'Institut (Académie des sciences morales et politiques) (1997) et de l'Académie française (élu le 22 mars 2001 au fauteuil d'Alain Peyrefitte), Chancelier de l'Institut de France (depuis 2006), Président de la Société d'histoire diplomatique et de la Société des bibliophiles français.

OEuvres : le Général de Valence ou l´Insouciance et la Gloire (1973, Prix des écrivains combattants, prix du Cercle de l´union et prix Broquette-Gonin de l´Académie française), Ségur sans cérémonie ou la gaieté libertine (1977), l´Histoire politique de la "Revue des deux mondes" de 1829 à 1979 (1979, couronné par l´Académie française), l´Orléanisme, la ressource libérale de la France (1981, couronné par l´Académie française), Une image vaut 10 000 mots (1982), Madame de Genlis (1985, grand prix Gobert de l´Académie française 1985), le Français, pour qu´il vive (1987, Prix du rayonnement de la langue française de l´Académie française, prix Vauban), Guizot (1991, prix des Ambassadeurs), le XIX e siècle, l'éclat et le déclin de la France (1995), Mac Mahon (2000).


[haut]

P1000254Isabelle Dasque

Agrégée d’Histoire, ancien Pensionnaire de la Fondation Thiers, je suis actuellement Maître de conférences à l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV), après avoir soutenu une thèse sous la direction du Professeur Jean-Pierre Chaline, intitulée « A la recherche de Monsieur de Norpois. Les diplomates de la République (1871-1914) ».

Elle a collaboré au Dictionnaire des ministres des Affaires étrangères,  Paris, Fayard,  2005 dirigé par Benoit Yvert et, parmi ses travaux portant sur le personnel diplomatique sous la Troisième République :

  • « Les élites diplomatiques de la République face aux mutations de l’ordre international à la fin du XIXe siècle : une réaction aristocratique ? », in Marc Belissa et Gilles Ferragu (dir.),
  • « Acteurs diplomatiques et ordre international. Fin XVIIIe siècle-XIXe siècle », Paris, ed..Kimé, 2007, 138 p
  • « Une élite en mutation : les diplomates de la République (1871-1914) », in HES, 2007-4, pp. 81-98
  • « La diplomatie au lendemain de la Première Guerre mondiale : bastion d’une aristocratie au service de l’Etat ? », in Vingtième Siècle, juillet-sept 2008, pp. 33-49
  • « L’Ambassadeur », in Daniel Roche, Christophe Charle, (dir.) Dictionnaire de civilisation européenne, Fayard, à paraître 2011.

Photox300John Rogister

a enseigné l'histoire à l’Université de Durham (Royaume-Uni) de 1967 a 2001. Il a été aussi professeur invite  à l’Université de Paris-X Nanterre, ainsi qu'aux universités Paul Valery- Montpellier III et  Lyon-2. Il reste Directeur d’études associé à l’École Pratique des Hautes Études, où il avait donné des cours en 1988-1989. Il a été à trois reprises professeur invité au Collège de France.

Élu Membre correspondant de l’Académie des Sciences morales et politiques en 2003, il est l'auteur d'un ouvrage sur les institutions politiques de l'Ancien Régime (Louis XV and the Parlement of Paris, 1737-1754) publié a Cambridge en 1995. En 2010 il a été élu membre du bureau du Comité International des Sciences Historiques.


SEDOUYJacques-Alain de Sédouy

Il a été ambassadeur en Jordanie, au Mexique et au Danemark. Co-président adjoint de la conférence sur l'ancienne Yougoslavie et conseiller d'État en service extraordinaire.

Enfin, il est l'auteur, entres autres, de Chateaubriand, un diplomate insolite (1992), Le congrès de Vienne (2003), Le concert européen (2009). Ces deux derniers ouvrages ont été couronnés par l'Institut.

 

 


[haut]

photo-gilles-andreaniGilles Andréani

Magistrat à la Cour des comptes

Diplôme de l'Institut d'études politiques (IEP) de Paris, Licence d'histoire, Maîtrise de droit public

Elève à l'Ecole nationale d'administration (Ena) (promotion Droits de l'Homme, 1979-81), Auditeur puis Conseiller référendaire à la Cour des comptes (1981-86), détaché au service des affaires stratégiques du ministère des Affaires étrangères (1986-88), Délégué adjoint aux études générales du ministère de la Défense (1988), Sous-directeur du désarmement au ministère des Affaires étrangères (1989-93), Représentant permanent adjoint de la France au conseil de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (Otan) (1993-95), Directeur du Centre d'analyse et de prévision du ministère des Affaires étrangères (1995-99 et 2003-05), Conseiller auprès d'Hervé de Charette (ministre des Affaires étrangères) (1996-97), Directeur de recherches à l'International Institute for Strategic Studies (IISS) à Londres (Grande-Bretagne) (1999-2000), Conseiller-maître à la Cour des comptes (depuis 2000), Conseiller au cabinet de Dominique de Villepin (ministre des Affaires étrangères) (2003-04), Président du conseil d'administration de l'Ecole nationale des chartes (depuis 2007).

 


[haut]

photo-benoit-d--abovilleBenoît d'Aboville

Benoît d'Aboville, Ministre Plénipotentiaire.

Au Département, a occupé différentes fonctions : au Centre d’Analyse et de Prévision, au Cabinet du Ministre, au Service des Affaires Stratégiques et comme Directeur Politique Adjoint. En poste, après avoir servi à Washington, Moscou, Genève et New York, il a successivement été nommé comme Ambassadeur à Prague, à Varsovie et comme Représentant Permanent à l’OTAN. Membre (2007-2008) de la Commission Nationale du Livre Blanc sur la Défense et la Sécurité Nationale. Conseiller Maître en service extraordinaire à la Cour des Comptes de 2005 à 2011. Membre du Conseil des Affaires Etrangères.


[haut]

Photox400Georges-Henri Soutou

Georges-Henri Soutou est membre de l'Académie des sciences morales et politiques et Professeur émérite à l'Université de Paris-Sorbonne (Paris-IV).

Il est membre de la Commission des archives diplomatiques auprès du Ministère des Affaires étrangères. Il siège au conseil d’administration de l’IFRI et de la Revue de Défense Nationale, et au conseil de rédaction de diverses revues, dont Relations internationales, Géopolitique et la Revue historique des Armées ; il est co-directeur de la Revue d’histoire diplomatique.

Il travaille sur les Relations internationales au XXème siècle, en particulier sur la Première guerre mondiale, les rapports franco-allemands et les relations Est-Ouest après 1945. Il a publié notamment L'Or et le Sang. Les buts de guerre économiques de la Première guerre mondiale, Fayard, 1989; L'Alliance incertaine. Les rapports politico-stratégiques franco-allemands, 1954-1996, Fayard, 1996; La Guerre de Cinquante Ans. Les relations Est-Ouest 1943-1990, Paris, Fayard, 2001 ; L’Europe de 1815 à nos jours, PUF, 2007..

[haut]