Les musiciens Francs-Maçons au XVIIIe siècle

Publié dans Concerts d'atelier

Si Mozart est certes le plus illustre des musiciens maçons, il est loin d’être le premier compositeur de l’Ordre.

Élément fédérateur essentiel, la musique accompagnait les rituels dès les premières années du 18ème siècle. Phases de cérémonies d’admission, de passage à un degré supérieur ou simple divertissement sonore, elle était omniprésente et servait à “ouvrir l’accès à la communion avec l’harmonie des sphères“. L’ajout d’une dimension émotionnelle transcendait le domaine de la raison.

Dans les dernières années de l’Ancien Régime, les musiciens se détachent du joug de la cour et gagnent une certaine liberté. L’aspect égalitaire de la musique est souligné dans l’élargissement du public qui accède à la musique savante à travers les “Sociétés de Concert“ créées grâce au concours de mécènes bien souvent Maçons.

Réalisant l’importance et le rôle clé joués par les premiers musiciens francs- maçons au 18ème siècle, ce projet vise à faire découvrir tout un pan de l’histoire musicale européenne sous la plume de leurs principaux instigateurs de l’époque, grands mécènes mais aussi compositeurs de talent.

 

Programme

Les musiciens Francs-Maçons au XVIIIe siècle

Frédéric le Grand (1690-1762)

  • Sonate n° 154 en mi mineur
    • Grave
    • Allegro assai
    • Presto

Chevalier de Saint-George (1745-1799)

Sonate pour clavier et violon obligé en sol mineur

Niccolò Piccinni (1728-1800)

  • Deuxième sonate extraite des Tre sonate e une toccata per il cimbalo (1775)
    • Andante spiritoso
    • Allegro

François Devienne (1759-1803)

  • Sonate en quatuor pour le clavecin ou le forte-piano avec accompagnement de flûte, violoncelle et alto obligés
    • Allegro
    • Adagio
    • Rondo moderato

Thierry Escaich (1965)

Cérémonial (création mondiale)

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)

  • Ballet d’Idomeneo (1781)
    • Chaconne
    • Larghetto
    • Chaconne
    • Pas seul de monsieur Legrand
Interprètes
  • La Chapelle Harmonique
    • Gabrielle Ruvio traverso
    • Evgeny Sviridov violon
    • Valentin Tournet viole de gambe
    • Jean-Christophe Dijoux clavecin

Biographies

copyright Antonin Amy-Menichetti

Le quatuor de la Chapelle Harmonique

Quatre jeunes musiciens passionnés se réunissent pour défendre le répertoire des XVIIème et XVIIIème siècles. Leur quatuor (flûte, violon, viole de gambe et clavecin) forme le noyau dur d’un plus grand ensemble, La Chapelle Harmonique, qui réunit un chœur et un orchestre sur instruments d’époque afin d’offrir une interprétation nouvelle de l’œuvre de J.S. Bach.

Au printemps dernier, Valentin Tournet a proposé une version inédite de la Passion selon Saint-Jean dont il a assuré la direction à la Chapelle Royale de Versailles. L’originalité de sa démarche lui a valu d’entrer en résidence à la Fondation Singer-Polignac.

Le quatuor est en plein travail de recherche pour étoffer son répertoire et proposer des programmes originaux mêlant grand répertoire et découvertes.

En 2018, le quatuor se produira entre autres au festival de Lanvellec, au festival d’Auvers-sur-Oise et au Château de Versailles.


Gabrielle Rubio traverso

Gabrielle Rubio est née le 20 mai 1997 à Perpignan. Elle commence ses études musicales au Conservatoire régional de Perpignan-Méditerranée à l'âge de 4 ans. A 6 ans, elle aborde la guitare dans la classe de Michel Rubio et la flûte traversière dans la classe d'Annie Ploquin. En 2011, 2012 et 2013 elle obtient trois diplômes d’études musicales en flûte traversière, guitare et traverso, accompagnés des plus hautes récompenses. En 2010 et 2012, elle remporte les premiers prix de deux concours nationaux en flûte traversière et en guitare.

En février 2014, Gabrielle est admise à l’unanimité, première nommée, au concours d’entrée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris à l’âge de 16 ans, en traverso (flûte traversière baroque), dans la classe de Jan De Winne. En juin 2014, elle intègre l’Orchestre français des jeunes baroque, sous la direction de Christophe Coin ; elle se produira avec cet orchestre à Aix-en-Provence, Blagnac et à la Maison de Radio France à Paris.

Actuellement en master de traverso, Gabrielle rencontre au conservatoire de Paris des musiciens tels Barthold Kuijken, Marc Hantaï, Aurélien Delage, Alexis Kossenko, Blandine Rannou, Julien Chauvin, Olivier Baumont, et Kenneth Weiss pour n’en citer que quelques-uns.

Parallèlement à ce cursus baroque, Gabrielle est en 2ème année de master en guitare au conservatoire de Paris, après avoir obtenu sa licence (DNSPM) mention très bien.

 


Evgeny Sviridov violon

Né en 1989 à St-Pétersbourg, Evgeny débute ses études musicales au Conservatoire de sa ville. Il devient rapidement lauréat de concours internationaux de premier plan comme le Concours Menuhin de Cardiff et le Concours Paganini de Gênes en 2008. En 2010, sans en parler à son professeur du Conservatoire, il participe au Concours Bach de Leipzig et obtient soudainement le premier prix. Ce prix le persuade de se tourner vers le jeu sur instruments anciens et d’étudier le violon baroque plus en profondeur. En 2016, il obtient le premier prix et le prix du public du Concours Corneille (Rouen) puis en 2017 les mêmes récompenses au Concours de Bruges.

Evgeny joue un violon baroque unique de Januarius Gagliano (Naples, 1732) prêté par la Jumpstart Jr. Foundation (Amsterdam).

Depuis 2016, Evgeny vit à Cologne où il officie comme concertmaster du “Concerto Köln“, devenant l’un des plus jeunes musiciens à diriger ce collectif musical historique.

En tant que concertmaster et soliste, il joue dans les principales salles de concert en Europe : Concertgebouw Amsterdam, Philharmonie Köln, Musikverein Wien, Philharmonies de St-Petersburg et de Moscou et est invité de grands festivals comme Bachfest à Leipzig, MA Festival à Bruges, Thuringer Bach Woche à Weimar.

Evgeny collabore avec de grands musiciens : Viviva Genaux, Andreas Scholl, Dorothee Oberlinger et d’autres. Il enregistre des sonates de Bach et Biber en 2011 pour Genuin Classics.


Valentin Tournet viole de gambe

Évoluant dans un environnement musical depuis sa naissance en 1996, Valentin Tournet débute la viole de gambe à l’âge de 5 ans et intègre parallèlement le Chœur d’enfants de l’Opéra National de Paris. Il se perfectionne auprès de Jérôme Hantaï, Emmanuelle Guigues et participe à l’Académie de Sablé.

Il suit les cours de Philippe Pierlot au Koninklijk Conservatorium Brussel, puis de Christophe Coin au CNSM de Paris. Il reçoit les conseils de Jordi Savall avec qui il partage sa passion pour l’art de l’improvisation.

En musique de chambre, il travaille régulièrement avec les Musiciens de Saint-Julien (dir. François Lazarevitch).

Sa découverte de l’orchestre lors de ses années à l’Opéra l’amène à se passionner pour la direction qu’il apprend sous l’enseignement de Pierre Cao. Il rencontre Philippe Herreweghe et suit son travail au sein de ses ensembles.

En 2015, il a fait ses débuts au MA Festival de Brugge et au Festival Oude Muziek d’Utrecht, en soliste. En 2017, à l’aube de ses 20 ans, il a pris part à une grande tournée en soliste en Belgique et aux Pays-Bas autour de la musique de Tous les Matins du Monde.

Il fonde la même année son ensemble La Chapelle Harmonique, rassemblant des musiciens parmi les plus talentueux de la nouvelle génération de la musique ancienne.

 


Jean-Christophe Dijoux clavecin

Jean-Christophe Dijoux découvre le son des instruments historiques lors de son cursus de piano au CNSMDP de Paris. Il étudie le clavecin et la basse continue avec Françoise Marmin et Frédéric Michel, et se perfectionne auprès de Robert Hill à la Hochschule für Musik de Fribourg (Allemagne) et Jörg-Andreas Bötticher la Schola Cantorum Basiliensis (Bâle, Suisse). Il reçoit également les conseils de Françoise Lengellé.

Il est lauréat de plusieurs concours notamment le Concours Telemann de Magdebourg (prix pour la meilleure réalisation de basse continue) et le Concours Bach de Leipzig (1er Prix).

Il a été le claveciniste de l’Orchestre Français des Jeunes (OFJ) et de l'Orchestre Baroque de l'Union Européenne (EUBO) sous la direction de Lars Ulrik Mortensen, Riccardo Minasi, Margaret Faultless et Paul Agnew.

Jean-Christophe Dijoux se produit aussi bien en solo qu’en musique de chambre dans divers festivals en Europe et au Canada.

Son premier CD, Varietas, est paru en juin 2016 chez Genuin Classics et a été salué par la critique.