Le Balcon

Publié dans Concerts d'atelier

Programme

Justina Repečkaitė (1989-)

Incantare pour flûte et électronique (2018)

Karlheinz Stockausen (1928-2007)

  • Donnerstag aus Licht, extraits des actes 1, 2 et 3
  • Kindheit extrait de Michaels Jugend
  • Drachenkampf extrait de Michaels Heimkehr
Interprètes

Biographies

Justina Repečkaitė compositrice

Justina Repečkaité obtient une licence de composition à l'Académie de musique de Vilnius (Lituanie) en 2012. Grâce au programme Erasmus, elle continue ses études en France où elle suit la classe de composition de Stefano Gervasoni au Conservatoire national supérieur de musique de Paris (2010-11) puis obtient une licence de musicologie (spécialisation musique médiévale) à la Sorbonne Paris IV (2015) ainsi qu'une licence de création musicale du Pôle supérieur d'enseignement artistique de Paris-Boulogne-Billancourt (2016). Elle est actuellement en master de composition dans la classe de Philippe Hurel et de Martin Matalon, au Conservatoire national de supérieur de musique et de danse de Lyon.
Sa passion pour la culture du bas Moyen Âge influence profondément son écriture, dans laquelle les idées musicales reposent sur des concepts géométriques et mathématiques. Sa musique s’inspire de plus en plus des arts visuels, comme le montre notamment son Quatuor à cordes Unbennant-2 (2016), composé à partir d’un tableau du même titre peint par l’artiste arménien Sam Grigorian, créé lors du festival interdisciplinaire Hearing Art Seeing Sound à Yerevan.
Sa pièce Chartres pour orchestre à cordes a été commandée par l'International Rostrum of Composers et primée « Révélation de l’Année » en Lituanie, puis interprétée au festival World Music Days 2015 à Ljubljana. La musique de Justina est jouée par des ensembles tels l’Ensemble InterContemporain, Court-Circuit, 2e2m, le Spectra Ensemble, l’Ensemble X.Y., Ossia, SurPlus, Platypus, Moscow Contemporary Music Ensemble, The Egyptian Contemporary Music Ensemble, Lithuanian Ensemble Network, le Collectif Warning et l’ensemble Le Balcon.
Sa musique apparaît dans les albums 21st Century Lithuanian Music, ZOOM in 10, Contemporary Music Series: Lithuania, et 30 Moments du Festival Druskomanija.
En 2017, sa pièce Tapisserie est sélectionnée pour le programme de l'International Review of Composers à Belgrade, et Cosmatesque (2017) pour orchestre symphonique, commande du festival Gaida, est créée par L'orchestre national symphonique de Lituanie sous la direction de Christopher Lyndon-Gee à la Philharmonie de Vilnius.
Depuis 2017, Justina est artiste en résidence à la Fondation Singer-Polignac et compositrice en résidence auprès de l'Ensemble Le Balcon. Ce dernier représentera en 2018 ses nouvelles compositions, fruit de leur collaboration, notamment à l'opéra de Lille, au théâtre de l'Athénée/Louis Jouvet à Paris. Elle participera également au projet TOTEM(s) à la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon, où une maquette de son opéra Incanta sera jouée par l'ensemble AskoSchönberg en juillet 2018.


Maxime Pascal direction musicale

Né de parents musiciens, Maxime Pascal débute tôt l’apprentissage du piano puis du violon à Carcassonne. Il est admis en 2005 au Conservatoire national supérieur de musique de Paris dans les classes d'écriture, d'analyse musicale et d'orchestration. Il s'inscrit dans la classe de direction d'orchestre de François-Xavier Roth, et, encore étudiant, fonde en 2008 l’orchestre Le Balcon (nommé d’après la pièce de Jean Genet), conjointement avec les compositeurs Pedro Garcia-Velasquez, Juan-Pablo Carreño et Mathieu Costecalde, le pianiste Alphonse Cemin et l’ingénieur du son Florent Derex.

La particularité de cet orchestre à géométrie variable, jouant tous les répertoires, est de faire appel aux techniques de sonorisation. Maxime Pascal y développe sa vision du spectacle musical : ce doit être une expérience saisissante et radicale pour les spectateurs. L'Athénée Théâtre Louis-Jouvet devient en 2013 le lieu de résidence pour Maxime Pascal et Le Balcon. Il y propose de nombreux projets scéniques parmi lesquels Ariadne auf Naxos de Richard Strauss mis en espace par Benjamin Lazar, un spectacle vidéo autour du Pierrot Lunaire créé par l'artiste colombien Nieto, Le Viol de Lucrèce de Benjamin Britten, l'opéra Le Balcon de Peter Eötvös mis en scène par Damien Bigourdan, ainsi que Lohengrin de Salvatore Sciarrino mis en scène par Jacques Osinski et Yann Chapotel.

Par ailleurs, la grande fascination qu'exercent sur lui les opéras de Stockhausen l'a conduit à produire des scènes extraites de ces opéras de manière très régulière et à préparer des représentations de l'opéra Donnerstag aus Licht en 2018/2019.

Maxime Pascal a dirigé l'orchestre de l'Opéra de Paris, l'orchestre de la Scala de Milan, le SWR Sinfonieorchester de Baden-Baden und Freiburg, l'orchestre du Capitole de Toulouse, l'orchestre Bordeaux-Aquitaine, le Kammerorchester de Munich, l'Orchestre de l'Opéra de Malmö, l'orchestre du Teatro Massimo de Palerme, l'orchestre du National Theater de Mannheim. Il a participé à de nombreux festivals avec Le Balcon ou en tant que chef d'orchestre invité : Festival de Salzbourg, Festival de Saint-Denis, Festival Musica de Strasbourg, Folle Journée de Nantes, Festival de Pâques de Deauville, le Festival Paris Quartier d'été, Festival Messiaen de la Meije, Festival Berlioz de la Côte Saint-André, le BIFEM de Bendigo en Australie.

Très attaché au rayonnement de la pratique symphonique amateur, il est depuis 2008 le directeur musical de l'Orchestre Impromptu, un orchestre amateur parisien. L’Académie des Beaux-Arts lui décerne en novembre 2011 à l’Institut de France le Prix de Musique de la Fondation Simone et Cino del Duca pour le début de sa carrière. En mars 2014, il est le premier Français à remporter le Nestlé and Salzburg Festival Young Conductors Award. Maxime Pascal mène de front la direction artistique de l'ensemble Le Balcon depuis 2008 et sa carrière en tant que chef d'orchestre invité dans les orchestres du monde entier.

Il est artiste associé et conseiller musical de la Fondation Singer-Polignac depuis septembre 2016, après 5 années de résidence avec Le Balcon.


Florent Derex projection sonore

Florent Derex est le fondateur de l'orchestre Le Balcon et du label B Records. Il est diplômé de la formation supérieure aux métiers du son du Conservatoire national supérieur de musique de Paris.

Depuis sa création en 2008, Florent assure la direction exécutive du Balcon conjointement avec le chef d'orchestre Maxime Pascal. L'orchestre à géométrie variable est dédié à la création et à l'interprétation de tous les répertoires sur instruments sonorisés.

Parmi les premiers spectacles du Balcon figurent le Voyage de Michael autour de la Terre en collaboration avec la Fondation Stockhausen ainsi que la première version sonorisée du Marteau sans Maître aux côtés de Pierre Boulez.

Depuis 2013, Florent est producteur avec Le Balcon de deux à trois spectacles par saison au Théâtre de l'Athénée à Paris : Ariadne auf Naxos de Strauss mis en scène par Benjamin Lazar, l'opéra Le Balcon de Peter Eötvös mis en scène par Damien Bigourdan ainsi qu'une nouvelle production de La Métamorphose, opéra de Michaël Lévinas d'après Kafka mis en scène par le vidéaste Nieto.

Depuis 2015, Florent Derex a démarré avec l'opéra de Lille une série de productions dont la création de l'opéra d'Arthur Lavandier mis en scène par Ted Huffman en novembre 2016.

Très imliqué avec Le Balcon sur les questions liées aux technologies de sonorisation ainsi qu'aux différents types d'écoutes transaurales ou binaurales (3D sonore), Florent fait entrer Le Balcon en 2014 commeartiste associé au consortium Binaural Listening, projet de recherche réunissant France Télévision, Orange, Radio France, le CNRS, l'Ircam et le CNSM de Paris.

En 2013, il crée la société de production B media qui lance, en 2015, B Records label dédié exclusivement au disque live et distribué par Naïve, puis par Outhere. 

Il met en place en 2016 un label pour Le Balcon dédié à ses productions audiovisuelles et distribué par Outhere. Une première référence consacrée à la Symphonie fantastique et enregistrée en 3D sonore parait en septembre de la même année.

Il lance l'année suivante avec le compositeur Pedro Garcia-Velasquez Le Balcon éditions dédié aux commandes de nouvelles œuvres et d'arrangements initiées par Le Balcon.

En 2018, il coproduit avec l'Opéra Comique et l'opéra de Bordeaux Donnerstag aus Licht de Karlheinz Stockhausen, premier des sept opéras du cycle Licht.

Florent est actuellement en résidence à l'Athénée Théâtre Louis-Jouvet à Paris. Il est soutenu depuis 2017 par la Fondation Caisse des Dépôts.


Damien Pass baryton-basse

Né en Australie, Damien Pass a étudié le chant à la Yale School of Music et à l’Oberlin Conservatory avant d’entrer à l’Atelier lyrique de l’Opéra national de Paris en 2009. Il y débute dans Don Carlos à l’Opéra Bastille la même saison.

Damien Pass a reçu de nombreux prix, dont le prix lyrique de l’AROP de l’Opéra de Paris (2012) le premier prix de chant au concours international de chant-piano Nadia et Lili Boulanger (2011) et a été choisi la même année comme lauréat du prix HSBC du Festival d’Aix-en-Provence et du Sony Music Talent Award en Australie.

On l’a entendu depuis sur de nombreuses scènes d’opéra en Europe (notamment au festival d’Aldeburgh), où il a travaillé avec Paul Agnew, Robert Carsen ou encore Jean-Yves Ruf. Également passionné par la mélodie, il se produit régulièrement en récital aux États-Unis et en Europe – il est ainsi l’invité de Dame Felicity Lott au musée d’Orsay. En 2014, il est notamment au festival d’Aix-en-Provence puis en tournée avec Les Boréades de Rameau sous la direction de Marc Minkowski, dans Le Viol de Lucrèce de Benjamin Britten à l’Athénée Théâtre Louis-Jouvet et interprète Masetto dans Don Giovanni à l’Opéra de Wuppertal. En 2015, Damien est de retour à l’Opéra Bastille (Wagner dans Faust et le Chasseur dans Rusalka), au Festival Musica Nigella (Apollon dans Daphné et Apollon de Haendel), à l’Opéra de Wuppertal (Masetto dans Don Giovanni) et au festival d’Aix-en-Provence pour la création mondiale de l’opéra de Jonathan Dove, Le Monstre, sous la direction de Simon Rattle.

En 2015/2016, Damien a donné un récital à l’Amphithéâtre de l’Opéra Bastille avec le pianiste Alphonse Cemin. On a ensuite pu l’applaudir dans le rôle d’Apollo dans Orfeo de Monteverdi (G. Jourdain /J. Berès). Il a interprété également Selim dans Il Turco in Italia de Rossini, à l’Opéra de Dijon (A. Allemandi / C. Alden), Pallante dans Agrippina de Haendel, au Theater an der Wien (T. Hengelbrock / R. Carsen), Dédale dans Le Monstre du Labyrinthe de Jonathan Dove, à l’Opéra de Lille (S. Rattle / M.-E. Signeyrole). Il donne également cette saison un récital à l’Opéra de Lille et un concert pour le Festival d’Aix-en-Provence au Théâtre royal de la Monnaie: Be With Me Now.

En 2016/2017, Damien a créé l’opéra Bosch Beach de Vasco Mendonça et Dimitri Verhulst, une production du LOD muziektheater avec l’ensemble Asko Schönberg (E. Siebens / K. Verdonck). La première a eu lieu au Concertgebouw de Bruges. Il a chanté à l’Opéra de Paris le rôle-titre de Il Signor Bruschino de Rossini, en version de concert avec l’Orchestre national d’Ile-de-France, sous la direction de Enrique Mazzola et interprété le rôle de Colline dans La Bohème de Puccini au Scottish Opera (S. Straford / Barbe et Doucet).

Damien Pass a enregistré son premier album, Myrthen, lors d’un concert donné dans le cadre des Lundis Musicaux au Théâtre de l’Athénée/Louis-Jouvet à Paris, en compagnie de la soprano Léa Trommenschlager et du pianiste Alphonse Cemin (B Records, 2014).


Henri Deléger trompette

Après avoir débuté la trompette à l’âge de sept ans, Henri Deléger entre dans  la classe de Christian Pollin au Conservatoire à rayonnement régional de Versailles où il obtient son diplôme d’études musicales avec un 1er prix en 2004. Il se perfectionne dans la classe d’Eric Aubier au Conservatoire  à rayonnement régional de Rueil-Malmaison où il obtient un prix d’excellence en 2005, tout en poursuivant des études de musicologie à l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne. Admis la même année au Conservatoire national supérieur de musique de Paris dans la classe de Clément Garrec, il y obtient un Maste  d’interprète en 2010. Henri Deléger décide alors de se perfectionner à la Zürcher Hochschule der Künste (Zurich, Suisse) auprès de Frits Damrow pendant un an. Il bénéficie également des conseils de nombreux  artistes de renommée internationale tels Frédéric Mellardi, Matthias Höfs ou encore Markus Stockhausen.
Demi-finaliste du Concours international Maurice André en 2006, Henri Deléger joue régulièrement en tant que soliste avec l’ensemble Le Balcon. Il se produit dans de nombreux festivals en France et à l’étranger tels la Folle Journée de Nantes (2012), Ars Musica (Bruxelles 2012), Festival de Comminges (2010), de Cordes-sur-Ciel (2010) ; mais également au sein de l’orchestre de l’Opéra de Paris, de l’orchestre de l’Opernhaus de Zürich, de l’Orchestre de Paris sous la direction de Pierre Boulez, Valery Gergiev,  Daniele Gatti, Christoph von Dohnanyi ou encore Christoph Eschenbach. Henri collabore avec le groupe anglais de musique pop-éléctronique Gorillaz (théâtre du Chatelet 2007, Royal Opéra House 2008) et à participé à  l’enregistrement de l’album Monkey Journey to the West.
Très investi dans la mise en avant du répertoire récent et de la création, Henri Deléger est en mars 2012 le troisième trompettiste à incarner le rôle de  Michaël, dans Michaëls Reise um die Erde, deuxième acte de l’opéra Donnerstag aus Licht de Karlheinz Stockhausen. Une interprétation tout  particulièrement saluée par Pierre Boulez.


Claire Luquiens flûte

Claire Luquiens commence ses études musicales en Italie eu Conservatoire de Turin. De retour en France, elle suit les cours de Vincent Lucas  au conservatoire national de région de Paris où elle obtient un premier prix et l’enseignement de Christel Rayneau au conservatoire national de région de Versailles. Elle entre alors au Conservatoire national supérieur de musique de Paris où elle obtient un premier prix dans la classe de Sophie Cherrier et Vincent Lucas. Elle étudie aussi au Conservatoire de Genève avec Jacques Zoon. Claire bénéficie des conseils de Eric Lesage et Paul Meyer en musique de chambre, ainsi que ceux Michel Moragues, Maurice Bourgues, David Walter, Fréderic Chatou et Claude Lefebvre. Parallèlement à ses études musicales, Claire joue régulièrement depuis 2000 dans les grands orchestres nationaux : l’Opéra de Paris, l’Orchestre de Paris, l’Ensemble Intercontemporain, l’Orchestre national de Lille, l’Orchestre national de Paris. Elle fait partie de l’Orchestre Des Jeunes Gustav Mahler de 2007 à 2008, et part en tournée en Europe et en Amérique du sud, sous la direction de Myung-Whun Chung, Philippe Jordan et Herbert Blomstedt.

Depuis 2009, Claire est flûte solo de l’ensemble  Le Balcon avec qui elle a participé, entre autres, à la création du Marteau Sans Maître sonorisé, avec le soutien de Pierre Boulez. Elle interprète au théâtre de l’Athénée/Louis-Jouvet Ariadne auf Naxos de Strauss (2013). Elle participe aux tournées internationales du Balcon en Amérique du Sud, en Floride, en Ukraine.  Au sein de l’ensemble elle est invitée dans des festivals tels Cordes-sur-Ciel, Musica à Strasbourg, La Folle Journée à Nantes, Paris quartier d’Eté, Festival Berlioz à la côte-Saint-André et le Festival des Fêtes Musicales à la Grange de Meslay.

Claire Luquiens est également invitée à jouer en soliste avec l’Orchestre national de Lille Shadows de Peter Eötvös, le concerto de Mozart op. 314 avec l’Orchestre Impromptu, les concertos de Vivaldi Il Gardellino  et le concerto pour deux flûtes RV 533 avec l’Ensemble Symphonique et Lyrique de Paris. Par ailleurs, elle enregistre régulièrement des musiques de films notamment pour Agnès Jaoui et Carine Tardieu. Depuis 2010 elle se produit régulièrement sur scène en duo flûte/guitare avec Samuel Strouk (répertoire : jazz et musiques du monde).

Depuis 2013, Claire joue pour « Almaviva Ensemble », formation de musique de chambre latino-américaine avec qui elle part en tournée internationale.


Iris Zerdoud cor de basset

Iris Zerdoud commence la clarinette à l’âge de 8 ans au Conservatoire à rayonnement régional de Tours avant de poursuivre ses études à Paris. Elle est reçue en février 2007 première nommée au Conservatoire national supérieur de musique de Paris dans la classe de Pascal Moraguès et Jean-François Verdier et obtient son Master en Juin 2012.

Iris participe à de nombreuses masterclasses en Europe, notamment en France, en Suisse, au Portugal, et aux Pays Bas. Elle se produit en musique de chambre aux côtés de Jean-François Heisser, Jean-Frédéric Neuburger, et Miguel da Silva en France et à l’étranger. Elle collabore régulièrement avec l’orchestre de l’Opéra de Paris, l'orchestre national de France, l'orchestre philharmonique de Radio France, l’orchestre de Bretagne, l'orchestre de chambre d'Auvergne. Iris se consacre aussi à l’enseignement de la clarinette en conservatoire et en milieu associatif.

En 2008, Iris Zerdoud rencontre les fondateurs de l’Ensemble Le Balcon au Conservatoire national supérieur de musique de Paris. Elle fait partie de l’ensemble depuis sa création en tant que clarinettiste et responsable de la production.


Mathieu Adam trombone

C’est à Obernai que Mathieu ADAM découvre le trombone. Il intègre la classe de P. Spannagel en 1996 à l’ENM de Colmar, remporte le premier prix du concours d’Aulnoye-Aimeries catégorie espoir en 2001 et rentre au CNSM de Paris en 2003 chez G. Milière où il obtient le Diplôme de Formation Supérieure en 2007, le prix de musique de chambre et le Master en 2010.


Simon Guidicelli contrebasse

Simon Guidicelli commence la contrebasse à huit ans à l’école normale de musique d’Aix-en- Provence. Il y obtient en 2008 son diplôme de perfectionnement à l’unanimité avec les félicitations du jury dans la classe de Francis Laforge. Il est admis la même année au Conservatoire national supérieur de musique de Paris dans la classe de Thierry Barbé. Il se produit régulièrement avec l’orchestre national du Capitole de Toulouse ainsi qu’avec l’orchestre national de France, l’orchestre de l’Opéra de Paris, l’orchestre de chambre de Montpellier sous la direction de chefs prestigieux tels que Tugan Sokhiev, Daniele Gatti, Philippe Jordan, Kristjan Järvi, Harmut Haenchen.