Danza ! Danses espagnoles en France au XVIIe siècle

Publié dans Concerts d'atelier

Programme

Luis de Briceño (actif au début du XVIIe siècle)

  • Españoleta
  • Andalo çaravanda

Anonyme Libro de tonos humanos

  • Lloren, lloren mis ojos

Luis de Briceño

  • El caballo del marques
  • Que tenga yo mi mujer

Antonio Martin y Coll (mort après 1733)

  • Diferencias sobre la gayta

Pedro Calderón de la Barca (1600-1681)

  • Monologue de Segismundo (La vida es sueño)

Henry Le Bailly (mort en 1637)

  • Pasacalle de la Locura

Luis de Briceño

  • Canario

Etienne Moulinié (c.1600 - mort après 1669)

  • El baxel esta en la playa

Anonyme Cancionero de Uppsala

  • No soy yo

Francisco Berxes (dates inconnues)

  • Ay, que mal

Luis de Briceño

  • Folia
  • Serrana, si vuestros ojos
  • Dime de que te quexas
Interprètes
  • Isabelle Druet mezzo-soprano
  • Le Poème Harmonique
    • Fiona-Émilie Poupard violon
    • Lucas Peres viole de gambe
    • Thomas de Pierrefeu violone
    • Joël Grare percussions
    • Vincent Dumestre guitare & direction

Biographies

Isabelle Druet mezzo-soprano

Isabelle Druet est l'une des mezzo-sopranos les plus appréciées de sa génération. Elle passe avec un égal bonheur de l'opéra au récital et traverse les siècles de Monteverdi à Britten avec une aisance déconcertante.

Musicienne au parcours atypique, elle se forme d'abord au théâtre, puis fait ses premières  armes de chanteuse dans les musiques actuelles et traditionnelles, tout en étudiant parallèlement le chant, au CNSM de Paris. S'ensuivent rapidement de nombreuses récompenses : révélation Adami 2007, lauréate du prestigieux Concours Reine Elisabeth en 2008, Révélation des Victoires de la musique 2010, Rising Star 2013, puis des engagements dans les plus grandes maisons d'opéra et auprès des ensembles  les plus reconnus.

Lors de cette saison 2017/2018 elle apparaît à nouveau à l'Opéra national de Paris, dans les rôles d'Annina (La Traviata ) et La Ciesca (Gianni Schicchi),  chante avec le Poème Harmonique de Vincent Dumestre dans le Stabat  Mater de Pergolese en Roumanie et Belgique, et le programme  « Danza » en tournée aux USA, chante Zaïde (L'Europe galante) avec les Nouveaux Caractères de Sébastien d'Hérin et donne un récital « Offenbach » au Musée de l'armée à Paris et deux récitals aux Printemps des Arts de Monte Carlo, avec la pianiste Anne Le Bozec.

Parmi ses récents engagements citons les rôles de Melanto et Fortuna (Il Ritorno d'Ulisse in Patria) au Théâtre des Champs-Elysées et à l'Opéra de Dijon, Baba la Turque ( The Rake's Progress) aux Théâtres de Caen, Reims, Rouen, Limoges et au Grand Théâtre du Luxembourg, Tisbé (La Cenerentola) à l'Opéra de Paris, une Passion selon Saint-Jean (Bach) avec le Gürzenich Orchester sous la direction de François-Xavier Roth, ou encore des concerts aux USA avec le Detroit Symphony Orchestra dirigé par Leonard Slatkin et un Stabat Mater de Pergolese au Festspielhaus de Baden- Baden avec les Berliner Barocksolisten.

C'est dans le rôle du Page de Salomé qu'elle a fait ses débuts à l'Opéra de Paris en 2011. Parmi ses nombreux autres rôles à la scène, citons Carmen (Opéra National de Lorraine, Opéra de Düsseldorf / Duisburg), Orlovsky (D ie Fledermaus) à l'Opéra du Rhin ; le rôle-titre de L'italiana in Algeri à l'Opéra-Théâtre de Metz ; La Sagesse, Sidonie et Mélisse dans Armide de Lully au Théâtre des Champs-Elysées sous la direction de William Christie ; Didon dans Dido & Aeneas en tournée nationale et à Bruxelles; Arcabonne dans Amadis de Lully (Avignon et Massy), la 3ème Dame dans Die Zauberflöte (Festival d’Aix  en Provence, salle Pleyel, Philharmonie de Berlin et en tournée européenne – dir. René Jacobs) ou encore le rôle-titre de la Périchole, Conception (L'Heure Espagnole) à l'Auditorium de Lyon et à la salle Pleyel, Orphée (Orphée et Eurydice) à l'Opéra de Limoges et au Théâtre Musical de Besançon et Nerissa dans Le Marchand de Venise. Dans le cadre du festival Berlioz, elle a interprété Béatrice et Bénédict.

Elle a prêté sa voix à Charite et Melisse dans Cadmus et Hermione et à Climène dans Egisto avec le Poème Harmonique (Opéra-Comique de Paris, Opéra de Rouen, Grand Théâtre de Luxembourg)  ; à Ruggiero dans Alcina de Haendel ; à Angelina, le rôle-titre d’une adaptation de la Cenerentola à Paris. Elle a chanté dans Xerse de Cavalli au Théâtre des Champs-Elysées   ; dans Sancho Pança avec la Simphonie du Marais ; dans Acis et Galatée et Alcione avec les Folies Françoises et plus récemment à l'Opéra National du Rhin dans Platée et dans Tancrède à l'Opéra d'Avignon.

En récital, c'est accompagnée des pianistes Anne Le Bozec, Johanne  Ralambondrainy, Wanessa Wagner, Georges Pludermacher, Camille et Abdel Rahman El Bacha, Stéphane Jamin, de l'organiste Thierry Escaich et du violoncelliste Christian-Pierre La Marca ou encore du quatuor Giardini qu'elle donne de nombreux concerts sur des scènes aussi variées et prestigieuses  que celles du Het  Concertgebouw d'Amsterdam, de la Philharmonie du Luxembourg, du Symphony hall de Birmingham, du Palais des Arts de Budapest, de l'Opéra-Comique et de la Philharmonie à Paris, du Palazetto Bru Zane à Venise ou encore du Palais des Beaux Arts à Bruxelles.... On a pu la remarquer dans les Leçons de musique au Théâtre du Châtelet et au Cabaret classique sur France Musique avec Jean-François Zygel.

Sollicitée par de nombreux orchestres et ensembles, elle a chanté Das Lied von der Erde en France et au Japon sous la direction de F.X. Roth,  puis  avec l'Orchestre d'Avignon, Shéhérazade avec l'Orchestre National de Lorraine, les Maeterlinck lieder de Zemlinsky avec l’Orchestre de Liège, la Nelson Mass de Haydn avec le BBC National Orchestra of Wales, l'Oratorio de Noël de Saint-Saëns avec l'Orchestre  Philharmonique de Monte-Carlo, la Petite Messe solennelle de Rossini avec Accentus et Insula orchestra, Elias de Mendelssohn avec l'Orchestre National de Belgique, des Motets de Charpentier et Lully avec les Arts Florissants au Carnegie Hall de New York, le Stabat Mater de Pergolese à Girona avec René Jacobs...  ; elle a aussi été invitée par l'Orchestre de l'Opéra Royal de Wallonie, l'Orchestre de l'Opéra de Flandre et l'Orchestre Philharmonique du Luxembourg, l'Orchestre Victor Hugo – Franche Comté et l'orchestre Les Siècles.

Par ailleurs, avec le concert Spirituel, elle a été à l'affiche du Carnaval de Venise de Campra (Festival d'Utrecht, Théâtre des Champs Elysées) ; avec Pygmalion, elle a chanté la Messe en Si à l’Opéra de Bordeaux, à Beaune et à la Chaise Dieu; avec l'Ensemble Orchestral de Paris, on a pu l'entendre dans Le Songe d'une nuit d'été de Mendelssohn au Théâtre des Champs Elysées ; avec l'Orchestre Lyrique d'Avignon Provence dans Le Docteur Miracle de Bizet et La Société anonyme des messieurs prudents  de Guitry et Beydts, sur scène et en enregistrement  ; avec la compagnie Les Brigands elle a incarné le rôle-titre de La Grande Duchesse de Gérolstein d'Offenbach, en tournée française …

Isabelle Druet a enregistré en 2011 chez Aparté son premier disque en récital avec la pianiste Johanne Ralambondrainy, consacré à la mélodie française, Jardin Nocturne, salué par la critique (FFFF Télérama). Plusieurs des productions auxquelles  elle a participé avec le Poème Harmonique ont donné lieu à des enregistrements : El Fenix de Paris autour du compositeur Luis de Briceno, Combatimenti respectivement en 2011 et 2010 chez Alpha, Firenze 1616  en 2007, Plaisir d'amour en 2004 ; en 2008, le DVD Cadmus et Hermione reçoit un Diapason d'Or, le FFFF Télérama,  les 4 étoiles du Monde de la Musique, le R10 de Classica et est un « BBC music choice ». Elle a également enregistré chez Mirare un disque consacré à Sébastien de Brossard avec l'ensemble La Rêveuse, Le Docteur Miracle de Bizet et La Société anonyme des messieurs prudents  de Beydts avec l'Orchestre d'Avignon chez Timpani, Tancrède de Campra avec le Centre de Musique Baroque de Versailles. Pour le label Naxos : Shéhérazade e t L'Heure espagnole de Ravel avec l'Orchestre national de Lyon dirigé par Leonard Slatkin; enfin, tout récemment, pour le label Klarthe, est paru un enregistrement Alma Mahler / Zemlinsky (Choc de Classica), en compagnie de l'Orchestre Victor Hugo Franche Comté dirigé par Jean-François Verdier et de la pianiste Anne Le Bozec et pour le label NoMadMusic, un programme « Shakespeare songs » avec cette même pianiste Anne le Bozec (4 F de Télérama).

 


Le Poème Harmonique

Fondé en 1998, Le Poème Harmonique est un ensemble de musiciens dirigé par Vincent Dumestre. Spécialisé dans les musiques du XVIIe siècle et du premier XVIIIe, il se distingue depuis ses débuts par un véritable travail de troupe ainsi que par la collaboration avec d’autres disciplines artistiques.

Comédiens, danseurs, acrobates ou marionnettistes se joignent ainsi aux chanteurs et aux musiciens dans des productions acclamées telles que Le Bourgeois gentilhomme (Lully et Molière, mise en scène de Benjamin Lazar), Le Carnaval Baroque (mise en scène de Cécile Roussat), Caligula (avec Mimmo Cutticchio) ou To be or not to be (mise en scène de Vincent Huguet).

En 2018, année de ses vingt ans, l’ensemble retrouve Lully avec la création de Phaéton à l’Opéra de Perm (Russie) et le Château de Versailles dans une mise en scène de Benjamin Lazar. En avril 2017, Le Poème Harmonique a créé deux productions au festival Misteria Paschalia de Cracovie : Le Tremblement de Terre, opéra sacré d’Antonio Draghi et Majesté - Te Deum et Grands Motets de Michel-Richard de Delalande, qui a ensuite fait l’objet d’un enregistrement à la Chapelle royale du château de Versailles.

À l’opéra, Le Poème Harmonique révolutionne l’approche de l’esthétique baroque avec Cadmus et Hermione de Lully et Egisto de Cavalli (mises en scène de Benjamin Lazar), sans perdre le contact avec la scène contemporaine, comme l’atteste le succès de Didon et Énée (mise en scène de Cécile Roussat et Julien Lubek).

Ses enregistrements de répertoires populaires ou méconnus lui valent l’affection d’un large public : ainsi des albums Aux Marches du palais, consacré aux chansons traditionnelles françaises, ou Nova Metamorfosi. Mais ses interprétations d’œuvres majeures du répertoire baroque (Combattimento de Monteverdi, Leçons de Ténèbres de Couperin) font également figure de références. Son dernier album, Son of England, réunissant les Odes de Purcell et de Jeremiah Clarke paru en 2017 a été unanimement salué.

2018 verra la parution en DVD de l’opéra pour marionnettes Caligula de G.M. Pagliardi ainsi que du disque Majesté – Te Deum et Grands Motets de Lalande.

De manière croissante, Le Poème Harmonique se produit en formation orchestrale, dans des programmes impliquant de grands effectifs choraux.

Présent dans les plus grandes salles du monde, Le Poème Harmonique sera en tournée 2017/18 aux États-Unis, au Canada, au Mexique, en Russie, en Inde et en Pologne. Parmi les lieux et événements prestigieux qui l’ont accueilli, citons la Philharmonie de Paris, le Théâtre des Champs-Élysées, l’Opéra-Comique, l’Opéra royal de Versailles, les festivals de Beaune, d’Ambronay et de Sablé, Wigmore Hall (Londres), le Forbidden City Hall de Pékin, le Wiener Konzerthaus, le Concertgebouw d’Amsterdam, le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, Oji Hall (Tokyo), l’université Columbia (New York), le Teatro San Carlo de Naples, l’Accademia Santa Cecilia de Rome, la Philharmonie de Saint-Pétersbourg , ou encore les BBC Proms.

Le Poème Harmonique enregistre en exclusivité pour le label Alpha et a reçu les plus hautes récompenses de la presse française (Diapason d’or de l’année, Choc de Classica, ffff de Télérama, Grand Prix de l’Académie Charles Cros) et internationale (Prelude Classical Award, Prix Cæcilia, Prix de la Fondation Cini).

Installé en Normandie, Le Poème Harmonique entretient une relation privilégiée avec sa région, où il se produit tout au long de l’année. En résidence à l’Opéra   de Rouen, il organise également depuis février 2016, à la Chapelle Corneille, Les Saisons Baroques : un concours international de musique baroque et une série de concerts et d’événements culturels dirigés par Vincent Dumestre.


Vincent Dumestre guitare et direction

Vincent Dumestre est né en mai 1968. Après des études d’histoire de l’art à l’École du Louvre et de guitare classique à l’École Normale de Musique de Paris, il se consacre au luth, à la guitare baroque et au théorbe qu’il étudie avec Hopkinson Smith, Eugène Ferré, Rolf Lislevand, puis intègre divers ensembles et orchestres (Ricercar Consort, La Simphonie du Marais, La Grande Écurie et la Chambre du Roy, Le Centre de Musique Baroque de Versailles...), avec lesquels il participe à de nombreux concerts et réalise une trentaine d’enregistrements.

C’est en 1998 qu’il fonde le Poème Harmonique – ensemble musical spécialisé dans le répertoire baroque – dont il définit les orientations artistiques et assure la direction. L’ensemble est immédiatement remarqué, et la revue Diapason élit Vincent Dumestre « jeune talent de l’année 1999 ».

Son parcours artistique se confondant essentiellement avec celui du Poème Harmonique, il occupe une place tout à fait singulière sur la scène baroque internationale : défricheur insatiable d’œuvres inédites à l’opéra (Caligula, Egisto, Cadmus & Hermione…), de musiques sacrées (Lamentations de Cavalieri, Grands Motets de Lalande…) et de musique de chambre (Briceno, Belli, Tessier…). Il est également, à partir de la création de son Bourgeois Gentilhomme en 2004, l’un des rares musiciens dirigeant une compagnie un ensemble directement impliqué dans la production de spectacles scéniques de grandes dimensions, contribuant ainsi à une nouvelle perception des rapports entre musique et théâtre. Cette approche artistique suscite un immense engouement tant de la part des critiques que du public.

Parallèlement au développement de son activité de chef d’orchestre, il continue à prendre part comme instrumentiste avec ses chanteurs et musiciens aux programmes de musique de chambre de l’ensemble. Ces dernières années, la renommée de Vincent Dumestre et du Poème Harmonique a connu un développement  spectaculaire, l’ensemble étant désormais accueilli par les programmateurs  les plus prestigieux sur tous les continents  (Philharmonie  de Paris, Opéra Comique, Théâtre des Champs-Élysées, Opéra Royal de Versailles, Wiener Konzerthaus, Concertgebouw à Amsterdam, Festival d’Utrecht, Kölner Philharmonie, Wigmore Hall de Londres, BBC Proms, National Center for Performing Arts de Beijing, Oji Hall de Tokyo, Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg, Columbia University de New York...).

Soutenu par la Région Normandie pour les activités du Poème Harmonique, Vincent Dumestre est également le directeur artistique des Saisons Baroques : une série de concerts et événements culturels rouennaise intégrant un concours international de musique baroque, programmés dans le cadre historique de la Chapelle Corneille, et directeur artistique du Festival du Haut Jura. Il s’est vu confier en 2017 la programmation  de la 14e édition du festival Misteria Paschalia de Cracovie. En 2004, le Ministre de la Culture nomme Vincent Dumestre Chevalier des Arts et des Lettres, et en 2009 Chevalier de l'ordre national du Mérite.