21e festival de Pâques - Deauville

Publié dans Saison 2016-2017

Claude Monet (1840-1926)
Sur les planches de Trouville (détail)
1870, huile sur toile
collection privée 

SALLE ELIE DE BRIGNAC - 32 AVENUE HOCQUART DE TURTOT - 14800 DEAUVILLE

Présentation de Karol Beffa, compositeur et auteur de György Ligeti (Fayard 2016)

Programme

György Ligeti (1923-2006)

  • Étude polyphonique pour piano à quatre mains (1950)
  • Szonatina pour piano à quatre mains (1950)
  • Jonas Vitaud, Guillaume Vincent piano
  • Quatuor à cordes n° 1 Métamorphoses nocturnes (1953-1954)
    • Allegro grazioso – Presto
    • Prestissimo – Andante tranquillo
    • Tempo di valse, moderato, con eleganza, un poco capricioso – Allegretto, un poco giovale
    • Subito allegro con moto - Prestissimo
  • Quatuor Hermès
    • Omer Bouchez, Elise Liu violon
    • Lou Chang alto
    • Anthony Kondo violoncelle
  • Trio pour cor, violon et piano (1982)
    • Andantino con tenerezza
    • Vivacissimo molto ritmico
    • Alla marcia
    • Lamento, Adagio
  • Nicolas Ramez cor
  • David Petrlik violon
  • Jonas Vitaud piano
  • Études pour piano
    • Cordes à vide (1985)
    • Automne à Varsovie (1985)
    • Der Zauberlehrling (1994)
    • Vertige (1990)
  • Guillaume Vincent piano
  • Six bagatelles pour quintette à vent (1953)
    • Allegro con spirito
    • Rubato, Lamentoso
    • Allegro grazioso
    • Presto ruvido
    • Adagio. Mesto (Béla Bartok in memoriam)
    • Molto vivace. Capriccioso
    • Quintette Ouranos
      • Mathilde Calderini flûte
      • Philibert Perrine hautbois
      • Amaury Viduvier clarinette
      • Nicolas Ramez cor
      • Rafaël Angster basson

Biographies

Jonas Vitaud c. Bernard MartinezJonas Vitaud piano

Né en 1980, il commence le piano à six ans et l'orgue à onze ans. Formé par Brigitte Engerer, Jean Koerner et Christian Ivaldi, il obtient au Conservatoire national supérieur de musique de Paris quatre 1er prix en piano, musique de chambre, accompagnement, harmonie.

Lauréat de plusieurs concours internationaux tant en soliste qu'en chambriste (Lyon, ARD de Munich, Trieste, Beethoven de Vienne), Jonas Vitaud se produit dans de prestigieux festivals: Roque d'Anthéron, Lille Piano(s) Festival, Orangerie de Sceaux, Piano aux Jacobins, Pâques à Deauville, le festival de la Chaise Dieu, les Fêtes musicales de Nohant, le festival Chopin de Bagatelle, Richard Strauss Festival en Allemagne, Automne Musical de Caserta en Italie, iDans d’Istanbul, Summer Festival de Dubrovnik, French May à Hong Kong.

Il joue dans toute l’Europe mais aussi en Russie, Chine, Turquie, Japon, Etats-Unis.

Jonas Vitaud se produit avec des orchestres comme celui de Mulhouse, Toulouse (orchestre du Capitole et orchestre de chambre), l'orchestre des Pays de Savoie, l'orchestre Philarmonique de Moravie, l'orchestre de la Radio de Munich, avec des ensembles vocaux (Sequenza ou les Solistes de Lyon) et de musique contemporaine.

Il réserve une place privilégiée pour la musique de chambre et joue avec des artistes tels que Bertrand Chamayou, Sumi Hwang, Thierry Escaich, Christian-Pierre La Marca, Geneviève Laurenceau, Yann Levionnois, le quatuor Zaïde.

Passionné par la musique de son temps, Jonas Vitaud a travaillé avec des compositeurs comme Henri Dutilleux, Thierry Escaich, György Kurtag, Philippe Hersant. Il crée plusieurs pièces de Christian Lauba et notament son triple concerto avec l'orchestre de Mulhouse.

Son premier disque solo consacré à Brahms paraît chez Orchid Classics. En 2016 paraissent deux disques solo, un premier en homage à Henri Dutilleux pour Nomad Music et le deuxième autour des saisons de Tchaïkowski chez Mirare.

Jonas Vitaud enseigne au Conservatoire national supérieur de musique de Paris depuis 2013.

Un disque consacré à Léos Janáček enregistré en 2014 à Deauville a paru chez B Records.


G. Vincent 1Guillaume Vincent piano

Guillaume Vincent est né en 1991 à Annecy. Il commence à étudier le piano à l’âge de sept ans et donne ses premiers récitals et ses premiers concerts avec orchestre dès l’âge de dix ans.
Son talent est très vite remarqué par François-René Duchâble, qui l’incite à se présenter au Conservatoire national supérieur de musique de Paris où il entrera à l’âge de treize ans dans la classe de Jacques Rouvier et Prisca Benoit. Trois ans plus tard, il y obtient son prix de piano à l’unanimité du jury et son diplôme de formation supérieure. Il y poursuit ensuite sa formation auprès de Jean-François Heisser et Marie-Josèphe Jude en piano et Yves Henry en harmonie et reçoit son diplôme de master de piano ainsi que son prix d’harmonie à dix-huit ans. En juin 2011, il obtient son diplôme de 3e cycle d’artiste interprète.

A vingt-trois ans, Guillaume Vincent est déjà lauréat de nombreux prix : prix Drouet-Bourgois en 2006, 1er prix au concours de Leipzig « Young Concert Artists » en 2008, prix de l’académie Ravel et prix des Mélomanes de la Côte Sud à Saint-Jean-de-Luz en 2009, 3e grand prix au concours Marguerite Long – Jacques Thibaud, prix de la SACEM, prix de la fondation Lacroix et prix de l’orchestre national de France en 2009, 1er prix du concours Adelia Alieva en 2010, Révélation classique de l’ADAMI en 2010, prix Jeunes Talents en 2011, prix de la fondation Safran pour la Musique en 2012, lauréat 2013 de la fondation d’entreprise de la Banque Populaire-Natixis. En 2014 il est nommé dans la catégorie « Révélation soliste instrumental » aux Victoires de la musique classique.

Il est régulièrement invité par des festivals en France et dans le monde entier pour se produire en solo, avec orchestre et en musique de chambre. On peut citer les festivals de Nohant, la Folle Journée de Nantes, la Roque d’Athéron, le festival d’Usedom, CHT Goes Classic de Tubingen, le festival de Pâques et l’Août musical de Deauville, le festival de Cordes-sur-Ciel, Piano aux jacobins à Toulouse, Lille piano festival.

Ses partenaires de musique de chambre sont Renaud Capuçon, Augustin Dumay, Amaury Coeytaux, Alexandra Soumm, Vanessa Szigeti, Yan Levionnois, Adam Laloum, Jonas Vitaud, le quatuor Ardeo, l’ensemble Initium, le chœur Aedes.

Son premier disque consacré aux préludes de Sergueï Rachmaninov a paru en 2012 chez Naïve. En 2016, il enregistre avec Virgil Boutellis-Taft le disque Entre Orient et Occident, paru chez Evidence et participe également à l’enregistrement de Camille et Julie Berthollet paru chez Warner Classics.
Guillaume Vincent est en résidence à la Fondation Singer-Polignac depuis 2011.


IMG 2517Ensemble Ouranos

Formés auprès des meilleurs maîtres, lauréats d’importants concours internationaux, membres d’ensembles de hauts niveaux et solistes à la carrière individuelle prometteuse, les cinq jeunes virtuoses de l’ensemble Ouranos ont décidé récemment d’associer leurs talents et leur expérience au sein d’un nouvel ensemble. Le quintette à vent avec sa pléiade de chefs-d’œuvre en est la cellule originelle mais associés aux cordes et aux claviers, le répertoire qui s’offre à lui du premier romantisme à la musique du XXème siècle est immense et en grande partie à découvrir.


DavidPDavid Petrlik violon

Né à Clermont-Ferrand en 1995, David débute le violon à six ans avec le professeur Andrej Porcelan de Saint-Pétersbourg et poursuit sa formation au conservatoire de Clermont-Ferrand dans la classe de Hélène Friberg-Chenot. Désireux de consacrer sa vie à la musique, il est admis à quatorze ans à l’unanimité au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris dans la classe de Boris Garlitsky et d’Igor Volochine, il poursuit également une formation de musique de chambre dans la classe d’Itamar Golan, Claire Désert, François Salque et Marc Coppey. En 2015, il obtient son master avec les félicitations et poursuit sa formation dans le cycle d’excellence « Konzertexamen » à l’université des Arts de Essen. La même année, il est invité à l’International Music Academy en Suisse où il côtoie des musiciens tels que Pamela Franck, Nobuko Imaï, Sadao Harada et Seiji Ozawa, son fondateur.

Parallèlement à ses études, David Petrlik remporte des 1er prix aux concours internationaux Kocian (Répuplique Tchèque), Flame (Paris) et est lauréat du concours Jasha Heifetz (Lituanie), Ginette Neveu (France), avec, à deux reprises, le prix du public, ainsi que du concours en Italie Rodolfo Lipizer où il obtient le prix spécial pour la pièce virtuose. David est aussi le lauréat de la bourse Huguet-Bourgeois de la fondation de France. Il vient récemment d’être nommé « Génération Spedidam ».

Ces différentes distinctions lui permettent de se produire lors de récitals dans plusieurs pays européens et en tant que soliste avec le Prague Radio Symphony Orchestra, le Kremerata Baltica, l’orchestre philharmonique classique de Bonn, l’orchestre d’Auvergne, le Moravian Philharmonic Orchestra Olomouc, l’orchestre philharmonique de Pardubice, l’orchestre philharmonique du Maroc, le Kaunas City Symphony Orchestra et l’orchestre lyrique du théâtre d’Avignon.

David s’est produit en tant que concertiste dans les plus prestigieuses salles de concerts et festivals comme le Victoria Hall à Genève, le Smetana Hall à Prague, la fondation Louis Vuitton à Paris, le National Philarmonic Hall à Vilnius, le Peterhouse theater à Cambridge, le Beethoven Hall à Bonn, le festival de la Roque d’Anthéron, le « Bratislava Music Festival », le festival de Pâques et l’Août musical de Deauville, le festival de la Chaise-Dieu, le festival « Printemps des Alizés » et le festival du Périgord Noir.

Ayant à cœur un désir de qualité et d’expressivité il suit les conseils avisés de Vadim Repin, Léonidas Kavakos, Pinchas Zukerman, Vadim Gluzman, le Trio Wanderer et Christian Ivaldi à l’occasion de différentes masterclasses.

Il a joué également en musique de chambre avec des musiciens tel que Jean-Frédéric Neuburger, Jérôme Ducros, Marc Coppey, François Salque, Claire Désert, Eric le Sage, Boris Garlitsky, Adam Laloum, Emmanuel Strosser, Jonas Vitaud, Amaury Coeytaux, Pierre Fouchenneret, Victor Julien-Laferrière, Yan Levionnois, Adrien et Christian-Pierre La Marca, Thomas Hoppe,  Vassily Sinaïsky, Laurent Martin et Guillaume Bellom. Il fonde avec Raphaël Sévère, Volodia van Keulen et Théo Fouchenneret l’ensemble Messiaen en résidence à la fondation Singer-Polignac.


hermes Jean Claude Captx600Quatuor Hermès

Tous issus du Conservatoire national supérieur de musique de Lyon, les membres du quatuor Hermès se rencontrent en 2008 et commencent leur formation avec les quatuors Ravel et Ysaÿe, puis en Allemagne auprès du quatuor Artemis.


1er prix des concours internationaux de Lyon (2009) et Genève (2011), il est également 1er prix des auditions Young Concert Artist de New York en 2012. A cette occasion on l’invite à faire ses débuts au Kennedy Center de Washington et au Carnegie Hall de New York, où il est accueilli par un public et des critiques enthousiastes.

On a déjà pu l’entendre aux festivals de l’Orangerie de Sceaux, du Périgord Noir, Radio France/Montpellier, Pâques et Août musical de Deauville, Sâou chante Mozart, Septembre Musical de l’Orne, à la Cité de la musique et régulièrement sur France Musique.

Après un premier disque consacré à Joseph Haydn et Ludwig van Beethoven paru en 2012, ils enregistrent en 2014 chez La Dolce Volta l’intégrale des quatuors à cordes de Robert Schumann et Lettres intimes de Leos Janacek pour B Records capté en public au festival de Pâques de Deauville.

Le quatuor Hermès est lauréat de la Fondation Banque Populaire-Natixis et en résidence à la Fondation Singer-Polignac depuis 2013.