Militaires et diplomates : leur rôle dans la politique étrangère de la France d’aujourd’hui

Posted in Colloques Sciences & Sciences Humaines

Antonio Balestra, La Richesse de la Terre, huile sur toile 165x175cm, 1698

inscriptions closes

Introduction

Avec la fin de la Guerre froide et le conflit des Balkans, les militaires et les diplomates français furent conduits à développer de nouvelles formes de collaboration prenant en compte l’importance des aspects internationaux des opérations. Celles-ci se renforcèrent avec la participation à diverses opérations en coalition ou sous l’égide des Nations Unies et avec nos principaux partenaires, notamment en Afghanistan, en Libye et en Afrique. 
L’objet du colloque n’est pas de dresser un nouvel état de lieux institutionnels mais de recueillir les témoignages des acteurs civils et militaires sur la manière dont, au cours des dernières années, cette coopération s’est effectuée concrètement sur le terrain et à Paris, et de tenter d’examiner comment elle peut évoluer.
A partir des défis récents, présents et futurs, comment cette concertation s’effectue-t-elle ? de quelle manière est-elle ressentie par les intéressés, chacun œuvrant en fonction des objectifs assignés par le pouvoir politique mais conservant sa culture et ses préoccupations spécifiques ? Quel impact a-t-elle eu dans la détermination des orientations de la politique étrangère ? Quels sont les instruments de leur concertation ? Le cyber et l’intelligence artificielle sont-ils de nature à modifier leurs relations de travail ? Dans quelle mesure les militaires et les diplomates ont-ils une conception partagée des défis de l’avenir ?

Partenaire
  • Société d'histoire générale et d'histoire diplomatique
Coordination
  • Benoit d'Aboville
  • Véronique Bujon de l'Estang
  • Frédéric Baleine du Laurens
  • Jean Felix-Paganon

Vidéos

Allocution de Gabriel de Broglie


Des Balkans aux défis d’aujourd’hui : comment militaires et diplomates coopèrent-ils ?

par Gérard Errera et Général Henri Bentégeat


Aux origines, la crise des Balkans : Britanniques, Français et Américains

par Général Xavier Bout de Marnhac et Alain Le Roy


Le recours au multilatéral et à la coalition

par Ambassadeur Bernard Miyet et Général Dominique Trinquand


Diplomates et militaires : le nucléaire et le spatial

par Céline Jurgensen et Général Bruno Maigret


Quelle légitimité pour les interventions ? (ONU, OTAN, UE)

par Jean Felix-Paganon et Général Didier Castres


Stabilisation et sortie de crise

par Amiral Édouard Guillaud et Ambassadeur Bruno Joubert


Militaires et diplomates : ont-ils les mêmes attentes vis-à-vis de l’OTAN et de la défense européenne ?

par Amiral Édouard Guillaud et Louis Gautier


Comment la France peut-elle renforcer son rôle et sa présence dans la zone Indo-Pacifique ?

par Ambassadeur Sylvie Bermann et le Général Luc de Rancourt


Débats et conclusion du colloque

par le professeur Georges-Henri Soutou, Hubert Védrine et Général François Lecointre


Biographies

Gérard Errera

  • Depuis 2009 Senior Adviser du groupe Blackstone
  • 2007-2009 Secrétaire Général du Ministère des affaires étrangères
  • 2002-2007 Ambassadeur au Royaume-Uni
  • 1998-2002 Directeur des affaires Politiques
  • 1995-1998 Ambassadeur, Représentant permanent à l’OTAN
  • 1991-1995 Ambassadeur, Représentant permanent à la Conférence du Désarmement
  • 1985-1991 Directeur des Affaires Internationales du Commissariat à l’Energie atomique
    Gouverneur pour la France à l’AIEA
  • 1982-1985 Consul Général à San Francisco
  • 1980-1981 Conseiller auprès du Ministre
  • 1977-1980 Conseiller d’Ambassade à Madrid
  • 1975-1977 Conseiller technique au Cabinet du Ministre
  • 1971-1975 Secrétaire d’Ambassade à Washington
  • 1969-1971 Direction des relations culturelles, scientifiques et techniques

Général Henri Bentégeat

Né à Talence (Gironde), le 27 mai 1946

Attaché de défense adjoint à Washington 1990-1992

Adjoint du Chef de l’état-major particulier des présidents Mitterrand (1993-1995) et Chirac (1995-1996)

Général commandant les forces armées aux Antilles. 1996-1998

Directeur adjoint de la Délégation aux affaires stratégiques du ministère de le défense 1998-1999

Chef de l’état-major particulier du président Chirac 1999-2002

Chef d’état-major des armées 2002-2006

Président du Comité militaire de l’Union Européenne 2006-2009

Séjours opérationnels : Tchad (1980, 1986), Centrafrique (1981, 1986)

Décorations : Grand-Croix de la Légion d’Honneur


Général Xavier Bout de Marnhac

Le général Xavier de Marnhac a effectué sa carrière comme officier dans des fonctions de commandement opérationnel, d’organisation et de renseignement.

Au cabinet du Ministre de la Défense, il a animé la ccordination des agences de renseignement de la Défense. Directeur des opérations de la DGSE de 2000 à 2004, il a occupé des fonctions opérationnelles de 2005 à 2007 avant de commander la force de l’OTAN au Kosovo (KFOR) en 2007-2008 .

A titre civil, il a dirigé la mission européenne « Etat de droit » EULEX Kosovo à Pristina de 2010 à 2013.

Ancien chef de la mission EULEX au Kosovo


Alain Le Roy

Ambassadeur de France, Conseiller maître honoraire à la Cour des Comptes.

Il a été notamment Coordonnateur spécial adjoint de l’ONU à Sarajevo en 1995, Administrateur régional de l’ONU au Kosovo (1999-2000) et Représentant spécial de l’Union européenne en Macédoine du nord (2001-2002).

Il a également été Secrétaire général adjoint de l’ONU, chargé des opérations de maintien de la paix (2008-2011), Ambassadeur de France en Italie (2011-2014) et Secrétaire général du Service européen pour l’action extérieure (2015-2016).

Ancien Représentant spécial de l'Union européenne en Macédoine

Ancien Secrétaire général adjoint des Nations Unies pour les opérations de maintien de la paix

Ancien Secrétaire général du Service européen d'action extérieure


Bernard Miyet

Ambassadeur, Représentant permanent de la France auprès de l'Office des Nations Unies à Genève de 1991 à 1993 puis Représentant permanent de la France auprès de l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe à Vienne de 1994 à 1996.

Secrétaire général-adjoint des Nations-Unies, chargé du Département des opérations de maintien de la paix à New York de 1997 à 2000.

Président de l’Association Française pour les Nations Unies depuis 2012

 


Général Dominique Trinquand

Diplômé de l’École Spéciale Militaire de Saint-Cyr, le Général Trinquand, occupe, tout au long de sa carrière, des postes au sein de régiments, d’Etats-majors et d’organisations internationales. Il participe ainsi à plusieurs opérations, au Liban, en ex-Yougoslavie et en Afrique. Il a une longue expérience des relations internationales, et fait partie des rares officiers diplômés à la fois des écoles militaires françaises et britanniques.

Son expérience onusienne de plus de 20 ans, à la fois sur le terrain et à New-York, lui confère une véritable expertise de cette organisation. En opérations, il commande un bataillon au Liban (1991-92) et, durant la crise d’ex-Yougoslavie (1993-95), il est appelé à conseiller deux commandants des forces onusiennes. Plus récemment, à Paris comme à New York, où il a été le chef de la mission militaire auprès de l’ONU, le Général Trinquand mène les négociations pour le déploiement de contingents français au Liban et en Afrique. Il préside un groupe de travail réunissant les pays francophones et le DOMP, et finalise le renforcement du bureau des affaires militaires du DOMP. De retour à Paris en 2008, il mène plusieurs missions dans des contextes français et européens.

En 2010, il rejoint le groupe Marck en tant que Directeur des relations extérieures. Au titre de cette fonction, il est en charge des relations avec les organisations internationales et les gouvernements, français comme étrangers. En 2013, il met en place un groupement d’entreprises pour l’équipement de contingents déployés en opérations de maintien de la paix (OMP solutions).


Céline Jurgensen

Céline Jurgensen est actuellement directrice de la stratégie à la direction des applications militaires du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA). Diplômée de l’ENA (2003), elle est diplomate de carrière. Au ministère des affaires étrangères, elle a notamment occupé des postes à la direction des affaires juridiques, à la direction des affaires stratégiques et à la direction des Nations Unies et des organisations internationales (comme sous-directrice des droits de l’Homme et des affaires humanitaires, de 2014 à 2016). Elle a été en poste à la représentation permanente de la France auprès des Nations Unies à New York (2010-2012) puis détachée au ministère de la défense comme adjointe au directeur chargé des affaires stratégiques (2012-2014). 

Céline Jurgensen a participé en 2017 au comité de rédaction de la Revue stratégique de défense et de sécurité nationale. 

Elle enseigne par ailleurs à l’Ecole Normale Supérieure Ulm (Centre interdisciplinaire d’études sur le nucléaire et la stratégie), à l’Université de Paris II Panthéon-Assas et à l’Université d’Aix-Marseille. Elle a co-dirigé la publication en 2018, aux éditions Odile Jacob, de l’ouvrage « Résistance et Dissuasion – Des origines du programme nucléaire français à nos jours ».


Général de corps aérien Bruno Maigret

Commandant les Forces aériennes stratégiques

Né le 28 février 1963 à Paris

1988 Pilote à l’escadron de chasse 04.011 « Jura », Bordeaux

1992 Pilote à l’escadron de chasse 03.007 « Languedoc », Saint-Dizier

1993 Pilote en échange au sein de la 11F et la 17F , Landivisiau (Marine Nationale)

1996 Officier rédacteur à l’état-major du commandement de la défense et des opérations aériennes (CDAOA), Taverny

1998 Collège interarmées de défense, Paris

1999 Commandant en second puis commandant l’escadron de chasse 02.004 « La Fayette », Luxeuil

2002 Sous-chef Plans Emploi à l’état-major des Forces aériennes stratégiques, Taverny

2005 Stagiaire 106e promotion du collège de défense de l’OTAN, Rome

2005 Officier adjoint air puis chef d’état-major à la mission française auprès du commandement suprême des forces alliées en Europe, Mons, Belgique

2008 Commandant de la Base aérienne 116 « Tony Papin », Luxeuil

2010 Commandant l’Opération Epervier, Tchad

2011 Sous-directeur personnel, finances, capacités à la Direction du Renseignement Militaire (DRM), Creil

2012 Général opérations des Forces aériennes stratégiques, Villacoublay

2014 Chef de la division Forces Nucléaires de l’état-major des armées, Paris

2018 Commandant les Forces aériennes stratégiques, Villacoublay


Ambassadeur Jean Felix-Paganon

Jean Félix-Paganon a été ambassadeur au Koweït, en Afrique du Sud, en Egypte et au Sénégal.

Son parcours professionnel a été consacré pour l’essentiel au Proche-Orient (rédacteur, sous-directeur puis directeur d’Afrique du Nord Moyen-Orient au Quai d’Orsay), aux questions politico-militaires (Représentation permanente à l’OTAN, délégation française à la CDE et aux FCE, conseiller diplomatique du Ministre de la Défense, Secrétaire général adjoint de l’UEO), et aux Nations Unies (conseiller à la mission française à New York, directeur des Nations Unies au Quai d’Orsay).


Général Didier Castres

Après un début carrière militaire classique (Saint-Cyr en 1980) alternant affectation en écoles, en état-major et en corps de troupe, j'ai ensuite passé plus d'une dizaine d'années impliqué dans la gestion de crise avec 4 angles ‘’caméras’’ différents : celui d'un acteur sur le terrain à la tête d'un régiment (2002 – 2004), celui politico-militaire depuis l’état-major particulier du président de la République à l'Élysée (2005 – 2009), celui stratégique comme chef du centre de planification et de conduite des opérations (CPCO) (2009 – 2011) et enfin celui à nouveau de politico-militaire comme sous-chef opérations à l'état-major des armées boulevard Saint-Germain puis à Balard (2011 – 2016). J’ai enfin occupé les fonctions d’inspecteur général sous l’autorité de la ministre des armées (2016-2018).

Au terme de ma carrière militaire, j’ai rejoint la compagnie européenne d'intelligence stratégique (CEIS). J’y prodigue du conseil aux États et aux armées dans le domaine de la stratégie de défense et de sécurité nationale, dans le domaine des processus décisionnels, des capacités et des organisations avec une priorité tournée vers les États africains et les pays du Golfe arabo-persique.


Amiral Edouard Guillaud

Ancien Chef d'Etat-Major des armées


Ambassadeur Bruno Joubert

Ancien ambassadeur de France au Vatican, au Maroc, et auprès de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) à Vienne. Il a également été directeur d’Afrique et de l’Océan indien et Secrétaire Général adjoint du Ministère des Affaires étrangères.

Conseiller diplomatique adjoint, chargé de l’Afrique à l’Elysée de 2007 à 2009, il a aussi dirigé le cabinet de Michel Barnier, alors Ministre délégué aux Affaires européennes.

Il a servi au Ministère de la Défense (DGSE) et comme Conseiller Maître en service extraordinaire à la Cour des Comptes, affecté à la Chambre en charge de la Défense.

Diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, ancien élève de l’ENA.


Général d'armée aérienne Denis Mercier

Admis à l'École de l'air en 1979, Denis Mercier est breveté pilote de chasse en 1983. Il effectue une première partie de carrière opérationnelle de 1983 à 1994 ponctuée par le commandement d’un escadron équipé de Mirage 2000.

Sa deuxième partie de carrière en état-major est placée sous le signe des plans, de l’innovation, de la transformation et de l’international où il développe de très nombreuses interactions avec les Etats-Unis. Diplômé du Collège interarmées de Défense en 1997, il rejoint en 1999 l'état-major du commandement Nord de l'OTAN situé aux Pays-Bas puis occupe différents postes en état-major dans l’armée de l’air ou en interarmées.

Il commande la base aérienne de Reims de 2002 à 2004 puis, en 2008, prend le commandement de l’école de l'air à Salon-de-Provence.

En 2010, il devient le chef du cabinet militaire du ministre de la Défense, puis, en 2012, est nommé chef d’état-major de l'Armée de l'air.

En septembre 2015, il est nommé commandant suprême allié pour la transformation de l'OTAN, poste basé à Norfolk, aux USA.

Il totalise 3 400 heures de vol dont 182 en missions de guerre. Il est grand officier de la légion d’honneur, officier de l’ordre national du mérite et a reçu de nombreuses distinctions étrangères en Europe, au Moyen Orient, en Asie et en Amérique.

Au terme d’une carrière militaire de 39 ans de service, il rejoint le Groupe Fives en octobre 2018 comme Directeur général adjoint et est membre du conseil d’administration de différentes sociétés ou organisations.

Commandant suprême de la transformation à l'OTAN


Louis Gautier

Conseiller maître à la Cour des Comptes, président de la formation inter-juridictions, chargé par le Président de la République d’un rapport sur la défense et la sécurité européenne.

Il est également directeur de la chaire « Grands enjeux stratégiques contemporains » à l’Université Panthéon-Sorbonne Paris I.

Louis Gautier a été Secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale de 2014 à 2018.

Il a notamment été conseiller pour la défense du Premier Ministre de 1997 à 2002, membre de la Commission du Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale en 2013.


Ambassadeur Sylvie Bermann

Mme Bermann a été nommée ambassadeur de France en Russie en Juillet 2017. Elle est diplômée en histoire de la Sorbonne et est également diplômée de l'Institut d'Etudes Politiques, l'Institut français des langues et civilisations orientales (chinois) et Institut des langues de Pékin. Elle a entrepris sa carrière diplomatique en 1979.

Vice-consul au consulat français à Hong Kong de 1979 à 1980, elle est devenue deuxième secrétaire à l'ambassade française en Chine entre 1980 et 1982. Elle a ensuite été responsable de la politique relative à la Chine à la Direction Asie et Océanie du Quai d'Orsay jusqu'en 1986, quand elle est devenue deuxième conseiller à l'ambassade française à Moscou. En 1989, Sylvie Bermann revient à Paris pour prendre le poste de Sous-directeur de l'Asie du Sud-Est, où, entre autres choses, elle a organisé la conférence de Paris sur le Cambodge.

En 1992, elle fut nommée deuxième conseiller à la mission permanente de la France aurpès de l’organisation des Nations-Unies à New York. En 1996, elle est devenue chef du Département de la politique étrangère et de sécurité au ministère français des Affaires étrangères, avant de devenir ambassadeur auprès de l'Union de l'Europe occidentale et au Comité politique et de sécurité (« COPS ») de l'Union européenne à Bruxelles de 2002 à 2005.

Elle a dirigé la direction du ministère français des Affaires étrangères pour les Nations Unies et les organisations internationales, les droits de l'homme et de la Francophonie, entre 2005 et 2011.

Elle a été nommée ambassadeur en Chine, le 23 Février 2011, devenant la première femme à occuper le poste d'ambassadeur français dans un pays qui est un membre permanent du Conseil de sécurité.

Elle a été ambassadeur au Royaume-Uni de 2014 à 2017, puis ambassadeur en Russie de 2017 à 2019.

Elle a été nommée Présidente du Conseil d’administration de l’Institut des Hautes Études de la Défense Nationale en janvier 2020.


Général de corps aérien Luc de Rancourt

Le général de corps aérien Luc de Rancourt est directeur général adjoint des relations internationales et de la stratégie depuis septembre 2019 au Ministère des Armées.

Entré à l’École de l’air en 1985, diplômé de l’École de Guerre, le général de corps aérien de Rancourt a servi dans de nombreuses  interventions en opérations extérieures : du Golfe (Daguet, 1990-1991) en Afrique (Épervier Tchad, 1991 et Centre-Afrique, 1992) jusqu’aux Balkans (Courlis, 1993) et au Cambodge (Apronuc, 1993). Puis, durant sa période de commandement de l'escadron de transport 1/64 "béarn", il est rappelé́ dans les Balkans (2000), au Tadjikistan pour l’opération Héraclès (2001) et en Ouganda (Artémis, 2003).

Il occupe ensuite le poste de chef d’état-major à l’European Airlift Center aux Pays-Bas avant de rejoindre Londres et le Royal College of Defense Studies en 2007. Après trois ans de commandement de la base aérienne d'Orléans et un passage à l’état-major de l’armée de l’air, il rejoint le cabinet du ministre de la Défense en 2013. Il devient ensuite général adjoint du Commandement des Operations Spéciales (COS) puis comme chef d’état-major du Commandement de la Défense Aérienne et des Operations aériennes (CDAOA).

 


Georges-Henri Soutou

Né en 1943, agrégé d'Histoire, docteur d’État, Georges-Henri Soutou est membre de l’Académie des Sciences morales et politiques et Professeur émérite d'Histoire contemporaine à Sorbonne-Université. Il préside l’Institut de Stratégie Comparée.

Dernière publication : La Guerre froide de la France, 1941-1990, Tallandier, 2018.


Hubert Védrine

Secrétaire général de la Présidence de la République 1991-1995

Ancien ministre des affaires étrangères sous le gouvernement Jospin, de 1997 à 2002


Général d'armée François Lecointre

Chef d'état-major des armées depuis 2017